Catégories
Seine Saint-Denis
Transition écologique Parcs départementaux Biodiversité Clichy-sous-Bois

A Clichy-sous-Bois, le parc de la Fosse-Maussoin prend ses marques…

L’ancienne carrière de gypse se transforme peu à peu en un parc départemental boisé. Sept nouveaux hectares seront ré-ouverts au public en 2020. Visite guidée du chantier en cours dans les pas des habitants.

Perché tout en haut d’une des buttes qui vallonne le chantier de réaménagement du parc départemental de la Fosse-Maussoin à Clichy-sous-Bois, Titouan, 10 ans, lâche un enthousiaste : « Vivement que ça ouvre ! » Et enchaîne un peu plus sur les raisons de la grande banane affichée sur son visage : « Déjà que le square Fontaine juste à côté est super, ici c’est carrément génial ! » Ce mercredi soir de début juillet, ce jeune Clichois a bien résumé le sentiment général qui domine dans les rangs de la visite de chantier organisée à l’occasion de la réouverture prochaine –au printemps 2020- de 7 nouveaux hectares réaménagés de l’un des 8 parcs départementaux de Seine-Saint-Denis.

Pendant que notre photographe flashe Titouan et croit revoir dans son objectif les paysages d’un désert de Bolivie, le papa Guillaume est tout aussi bluffé : « Je viens du sud de la France, du côté d’Avignon, et un endroit comme ça où on peut prendre de la hauteur sur la ville, me manquait vraiment. C’est un lieu où on pourra respirer et ça me fait remettre à plus tard nos projets de quitter la Seine-Saint-Denis pour aller vivre en Bretagne. » Même écho bluffé du côté de Robert, promeneur habituel avec son chien, dans la partie du parc restée ouverte : « C’est fabuleux de bénéficier d’un tel endroit en Seine-Saint-Denis, s’exclame ce néo-retraité à la main verte qui a fait pousser des palmiers dans son jardin bordant le parc. Ça me coupe l’envie de quitter la région parisienne ! »

JPEG - 47.2 ko

Un peu plus tôt lors de la réunion publique qui avait précédé cette visite de chantier, chacun avait pu, de façon plus terre-à-terre, prendre la mesure de ce nouveau parc départemental qui sera entièrement ouvert au public à l’horizon 2021-2022. Un moment « attendu » rappelait d’ailleurs le maire de la ville, Olivier Klein, en introduction de la réunion parce qu’il était « important de rendre ce parc au public, d’en faire un espace vert ouvert aux Clichois comme aux habitants des villes voisines. »

De la fraîcheur face à la canicule

JPEG - 49 ko

Et chacune des quelque 80 personnes réunies au cours de cette présentation a déjà pu se l’approprier un peu. D’abord autour de la carte redessinée du parc où les plus anciens suiveurs du dossier se remémoraient les temps des premières réunions de concertation en 2008 : « On voit le bout du tunnel », soufflait l’un deux, Clichois depuis 60 ans.

Les tunnels en l’occurrence, ce sont les galeries qu’il a fallu remblayer sur le site, cicatrices cachées du passé de l’endroit qui fut une vaste carrière d’exploitation du gypse entre 1866 et 1965. En tout, ce sont près de 650 000 m3 de vide qui ont été comblés entre 2013 et 2019. De quoi recréer un sol stable sous les pieds des futurs promeneurs et constituer un grand parc boisé, agrémenté de clairières et de zones humides. Un investissement de plus de 11 millions d’euros (4,6 millions d’euros pour la sécurisation du parc et 6,8 millions d’euros pour les opérations d’aménagement) qui n’a rien d’inutile en ces temps de réchauffement climatique, expliquait Stéphane Troussel, le président du Conseil Départemental, en visite sur le chantier : « L’épisode de canicule que nous connaissons en ce moment démontre toute l’utilité d’installer de la nature et de la fraîcheur en ville via nos parcs. » Ce que la Seine-Saint-Denis va continuer de faire en continuant de déployer son programme d’investissement « À vos parcs ! » abondé à hauteur de 54 millions d’euros pour moderniser et entretenir les 8 parcs départementaux.

Le fantôme du bandit…

Avec en prochain point-phare la réouverture donc au printemps 2020 de 7 nouveaux hectares du parc de la Fosse-Maussoin, en attendant sa réouverture totale à l’horizon 2021-2022 sur une surface totale d’un peu plus de 20 hectares. Dès cet été, après la fin de la phase de sécurisation du parc, les travaux d’aménagement vont se poursuivre à mesure de la plantation de 1600 jeunes plants forestiers par hectare de parc. Sans compter l’implantation d’une centaine d’arbres adultes et la reconstitution de mares. Autre point fort du chantier, le réaménagement de la clairière de la Fosse-Maussoin, une zone de pique-nique et de loisirs à l’endroit-même où le bandit Maussoin cachait au 18e siècle le butin de ses rapines dans la forêt de Bondy. Peu de chances que son fantôme vous détrousse encore... Pour en être toutefois sûr, le parc sera surveillé lors de sa réouverture totale par 9 gardes et un chef de brigade… Bienvenue à la Fosse-Maussoin !

Photos : @Nicolas Moulard

à lire aussi
Saint-Denis Site hôte JOP 2024

Le village olympique lancé dans la course

A cinq ans des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, le village olympique a été officiellement lancé lundi 4 novembre par le Premier ministre et des élus locaux. A cheval sur Saint-Denis, l’Ile Saint-Denis et Saint-Ouen, cet espace de 51 hectares doit participer de la transformation durable du territoire après les Jeux.

Aménagement urbain

Le T1 prolongé trace sa route

Depuis le 29 mai, date de la fermeture de l’autoroute A186, les entreprises mandatées par le Département n’ont pas chômé. Après l’avoir déséquipée, débroussaillée et désamiantée, la destruction du pont a pu être lancée. Reportage et vidéo.

Site hôte JOP 2024

Top départ pour le village des médias Paris 2024

Mercredi 2 octobre, l’appel d’offres pour la construction du village des médias pour les Jeux olympiques de Paris 2024 a été officiellement lancé. Situé sur les communes de Dugny, Le Bourget et La Courneuve, il accueillera les journalistes, puis deviendra un nouveau quartier résidentiel.

Services, aides
& démarches

15 parcs et forêts, 1 site Natura 2000

Quinze parcs et forêts de Seine-Saint-Denis sont classés en site « Natura 2000 » depuis 2006, pour préserver 12 espèces d'oiseaux rares, un cas unique en Europe !

Améthyste

Simplifiez-vous la vie ! Consultez votre dossier Améthyste en ligne.

Imagine R

Le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis rembourse une partie de la carte imagine R pour les collégiens du département, sous certaines conditions.