Catégories
Seine Saint-Denis
Solidarité JOP 2024 Handicap

4e Festival des Pratiques Partagées

Le 4e Festival des Pratiques Partagées s’est déroulé le 17 mai 2017 au stade de la Motte, à Bobigny . Cette édition 2017 est une belle préfiguration du projet de pôle sport et handicap du Département qui connaîtra une nouvelle grande étape en juin avec l’ensemble de ses partenaires. DIAPORAMA et VIDÉO.

La FSGT 93 organisait avec le soutien du Conseil départemental pour la 4e année consécutive le Festival des Pratiques Partagées. Stéphane Troussel, président du Conseil départemental de la Seine Saint Denis, Clément Rémond, co-président de la FSGT 93, Magalie Thibault, vice-présidente chargée de l’autonomie des personnes, Béatrice Barbusse, Présidente du conseil d’administration du Centre national du développement du sport et Sarah Ourahmoune, déléguée du gouvernement en Seine-Saint-Denis, étaient présents pour cette grande journée du sport pour tous au stade départemental de la Motte à Bobigny avec cette année une résonance particulière, alors que la Commission d’évaluation du CIO vient de visiter les sites de la candidature de Paris 2024 en Seine-Saint-Denis.

Paris 2024 entend proposer des Jeux paralympiques en tout point aussi spectaculaires, festifs et populaires que les Jeux olympiques. La Seine-Saint-Denis est quant à elle de longue date engagée dans le développement du sport adapté et du handisport, avec un projet phare de création d’un pôle sport et handicap au parc de la Motte à Bobigny. Pleinement intégré au projet d’héritage de Paris 2024, ce pôle à rayonnement métropolitain voire régional permettra de proposer un lieu de pratique, de formation, de ressources, en matière de handisports pour les habitants, athlètes, ou professionnels du secteur.

Cette édition 2017 du Festival des Pratiques Partagées est une belle préfiguration de ce projet de pôle sport et handicap qui connaîtra une nouvelle grande étape en juin avec l’ensemble de ses partenaires. Grâce à l’engagement des comités sportifs départementaux, ce sont 25 pratiques sportives différentes qui ont été proposées sur le futur site du pôle sport et handicap. Personnes en situations de handicap ou non, tous ont partagé cette journée de sport et de sensibilisation avec un même objectif : construire une société plus inclusive qui rende la pratique sportive accessible à tous.

à lire aussi
Plan rebond

Un fonds d’aide pour éviter la spirale de l’endettement locatif

Le Département met en place des aides au paiement du loyer pour les ménages fragilisés par la crise économique liée au Covid. Ce fonds exceptionnel "d’aide à la quittance", qui concerne aussi bien le parc public que privé, vise à réagir de manière précoce afin d’éviter aux locataires de s’enliser dans les sables mouvants des dettes locatives.

Coronavirus

Après le Covid, le Département lance un plan de rebond solidaire et écologique

Mercredi 8 juillet, le Département a voté un plan de rebond solidaire et écologique. Ce programme, d’un montant global de 55 millions d’euros, doit répondre à la crise économique et sociale faisant suite à la crise sanitaire qui a secoué le territoire avec l’arrivée du coronavirus. Une aide exceptionnelle au paiement des loyers, un soutien aux associations du territoire frappées par la crise ou porteuses de solutions et un fonds d’investissement pour une transition écologique figurent parmi les axes forts de ce plan de relance.

Appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour l’autonomie

Le Département a lancé lundi 6 juillet un appel à manifestation d’intérêt visant à constituer un réseau de tiers-lieux « Autonomie dans mon quartier » qui favorisera l’inclusion des personnes âgées et handicapées dans leur vie de quartier. Les tiers lieux sont des cafés associatifs, locaux communs résidentiels, maisons intergénérationnelles, et bien d’autres encore, les modèles les plus innovants et divers sont les bienvenus ! Le dépôt des dossiers doit s’effectuer avant le 30 septembre 2020

Santé Mobilisation

"Ecoutez-nous !" : le cri des soignant·e·s au lendemain du Covid

"Et un, et deux, et trois cents euros !". La banderole "Blouses blanches, colère noire" des soignant·e·s de Seine-Saint-Denis caracolait au devant du défilé, lors de la manifestation du 16 juin 2020. Le département vient en effet de payer un lourd tribut lors de la crise du Covid, s’expliquant par une patientèle très précarisée, un manque de lits, de matériel, de personnel... SSD mag a recueilli la parole de plusieurs professionnel·le·s présent·e·s dans le cortège.