Catégories

José Adelino Barcelo de Carvalho dit Bonga, né en 1943 dans la périphérie de Luanda la capitale de l’Angola. Cette voix abrasive, grave, unique, cet incomparable feeling, a été nourri, travaillé de Luanda à Lisbonne, et jusqu’au port de Rotterdam, avec ses marins cap verdiens, ses vagues à l’âme transatlantiques. Né de mère zaïroise, le flegmatique et néanmoins exigeant chanteur, auteur, compositeur porte en lui le son de l’Angola moderne, alliant le terreau rythmique africain avec la ballade, succès planétaire des musiques de l’espace lusophone. Dans les années 1950, l’Angolais Carlos Liceu Vieira et le groupe Ngola Ritmos avaient cherché un style urbain, sans se détourner des musiques paysannes rituelles (le semba, exporté au Brésil avec les cargaisons d’esclaves bantous) ou festives (le kazutuka, du carnaval de Luanda). Les gammes occidentales ont été introduites dans les instruments pentatoniques tels que les marimbas, qui jouent en cercles répétitifs.
Dans la banlieue de Luanda, apparaît ce mouvement africaniste. José Adelino prend le nom de Bonga Kuenda. Il rejoint la formation de son père accordéoniste, musicien de rebita et fonde Kissueia. Dans les années 60, Bonga est l’héritier des artistes et intellectuels déportés au Cap vert. Sportif et champion du Portugal du 400 mètres, il s’engage aussi dans la lutte pour l’indépendance et s’exile en Hollande en 1966, à Rotterdam. Réfugié politique, Bonga passe à la musique : l’album Angola 72 fut l’un des premiers grands succès de la “sono mondiale“, en 1972. La ballade Mona Ki Ngi Xica (1972) demeure un modèle de blues luso africain, à l’instar de Sôdade, le succès de Cesaria Evora que Bonga chanta dès 1974. La Hollande, Paris, la Belgique, Lisbonne : Bonga vit partout. Et partout, on le reconnaît à son supplément d’âme. Son dernier album « Hora Kota  » n’est pas fait pour les « doutores », ces notables à qui le peuple soumis a donné uniformément le nom de « docteur ». Il est fait pour soulager les bleus à l’âme.

- Quand : Mercredi 14 octobre à 20h30
-  : 1, place du Bicentenaire de la Révolution Française 93290 Tremblay-en-France
- Tél : 01 49 63 42 90
- www.scene-jean-roger-caussimon.com

juin 2019
Exposition

Exposition à la Maison de l’environnement « Éco-habitez »

La Maison de l’environnement, présente au public, à travers une scénographie originale de pièces à vivre, des moyens de faire de son appartement un lieu de vie sain, durable, économe en ressources et en énergie. Le tout de manière abordable et accessible à tous, avec une empreinte écologique moindre sur (...)

Marc Pataut, Arts visuels

Le photographe originaire d’Aubervilliers est mis à l"honneur de juin à septembre à la salle du Jeu de Paume à Paris et au Fort d’Aubervilliers, avec deux expositions.

Animations

Fête des ailes et des étoiles

La Maison de l’Environnement de Paris-Charles de Gaulle à Tremblay-en-France fête l’anniversaire des premiers pas sur la lune les samedi 29 et dimanche 30 juin. Au programme : conférences, expositions, simulateurs de vols et réalité virtuelle mais aussi des ateliers de construction d’objets volants pour les enfants de 5 à 14 ans. L’entrée est libre et gratuite !

Animations

Fête des ailes et des étoiles

La Maison de l’Environnement de Paris-Charles de Gaulle à Tremblay-en-France fête l’anniversaire des premiers pas sur la lune les samedi 29 et dimanche 30 juin. Au programme : conférences, expositions, simulateurs de vols et réalité virtuelle mais aussi des ateliers de construction d’objets volants pour les enfants de 5 à 14 ans. L’entrée est libre et gratuite !

Marc Pataut, De proche en proche

Le photographe originaire d’Aubervilliers est mis à l"honneur de juin à septembre à la salle du Jeu de Paume à Paris et au Fort d’Aubervilliers, avec deux expositions.

juillet 2019
Exposition

Exposition à la Maison de l’environnement « Éco-habitez »

La Maison de l’environnement, présente au public, à travers une scénographie originale de pièces à vivre, des moyens de faire de son appartement un lieu de vie sain, durable, économe en ressources et en énergie. Le tout de manière abordable et accessible à tous, avec une empreinte écologique moindre sur (...)

Marc Pataut, Arts visuels

Le photographe originaire d’Aubervilliers est mis à l"honneur de juin à septembre à la salle du Jeu de Paume à Paris et au Fort d’Aubervilliers, avec deux expositions.

Patrimoine

Le chantier de fouilles du stade de La Motte

Découvrez le site de Bobigny en visite guidée par des archéologues tous les premier et troisième vendredis du mois de 13h45 à 15h30, durant toute l’année 2019.

Forum

Forum Low Carbon France

Low Carbon France organise la nouvelle édition de son Forum annuel éco-citoyen à Pantin les 6 et 7 juillet 2019. Le but : engager la réflexion sur les enjeux environnementaux contemporains, rencontrer des structures locales actrices du changement tout en passant un bon moment écologique autour de multiples activités.

Marc Pataut, De proche en proche

Le photographe originaire d’Aubervilliers est mis à l"honneur de juin à septembre à la salle du Jeu de Paume à Paris et au Fort d’Aubervilliers, avec deux expositions.

Patrimoine

Le chantier de fouilles du stade de La Motte

Découvrez le site de Bobigny en visite guidée par des archéologues tous les premier et troisième vendredis du mois de 13h45 à 15h30, durant toute l’année 2019.

août 2019

Marc Pataut, De proche en proche

Marc Pataut, de proche en proche du 18 juin au 22 septembre 2019 Constituée d’une sélection d’essais photographiques de Marc Pataut, réalisés de 1981 à aujourd’hui, l’exposition présente un corpus d’une quinzaine de séries ainsi que des œuvres inédites. Loin d’être une rétrospective, elle est une (...)

Marc Pataut, Arts visuels

Le photographe originaire d’Aubervilliers est mis à l"honneur de juin à septembre à la salle du Jeu de Paume à Paris et au Fort d’Aubervilliers, avec deux expositions.