Catégories
Lutte contre l’isolement
Semaine bleue

Comment lutter contre l’isolement de nos aîné·e·s ?

En Seine-Saint-Denis, sur les 260 000 personnes de plus de 60 ans, 30 % vivent seules. Une perte de lien social peut alors entraîner de lourdes conséquences sur leur santé mentale et physique. La semaine bleue est donc l’occasion de soutenir nos aîné·e·s en retrouvant quatre gestes qui peuvent aider à rompre leur isolement. Vidéo.

Saint-Denis Montreuil

Objectif humanité

Du 4 au 10 octobre, dans le cadre de la Semaine bleue, une exposition du photographe Herbert Ejzenberg, bénévole à l’association des Petits Frères des Pauvres, met en valeur le lien humain entre bénévoles et personnes âgées accompagnées, à la Maison Montreau de Montreuil.

Rosny-sous-Bois

FaSol : quand une association se mue en tiers-lieu inclusif

Le Département de la Seine-Saint-Denis, qui a lancé en 2020 l’appel à manifestation d’intérêt « Tiers-lieux autonomie dans mon quartier », a sélectionné en janvier sept structures destinées à favoriser l’inclusion des personnes âgées et/ou en situation de handicap. L’association rosnéenne FaSol, spécialisée dans la création et l’animation de jeux en bois, fait partie des lauréats. Reportage vidéo.

Seine-Saint-Denis

Des tablettes pour maintenir les liens avec les seniors

Depuis début octobre, le Département a distribué 300 tablettes dans une trentaine de résidences autonomie* et auprès de services d’aide à domicile de la Seine-Saint-Denis. Comme de nombreux bénéficiaires, les résident·e·s du foyer du Vert Galant à Tremblay-en-France se sont familiarisé·e·s à la visioconférence et aux activités en ligne.

Une appli relie les étudiants à nos aînés pour rompre avec l’isolement

Créée en début d’année dans 76 département en France, dont la Seine-Saint-Denis, la plateforme en ligne Granny & Charly met en relation des étudiants avec des personnes âgées pour faire leurs courses, le ménage, les aider dans leurs démarches administratives ou tout simplement leur tenir compagnie. Une initiative qui a pris un nouveau relief en cette période de crise sanitaire.

Les Petits Frères des Pauvres redoublent de vigilance

Dans cette période de confinement, cette association nationale qui lutte contre l’isolement des personnes âgées et vulnérables, a activé ses réseaux. En Seine-Saint-Denis, ce sont environ 300 bénévoles qui maintiennent le lien social par téléphone, et, pour les plus jeunes d’entre eux, qui accomplissent des actions de solidarité. Si vous voulez les rejoindre, vous êtes les bienvenu·e·s !

Seniors Portrait

L’amical des aînés

Depuis trois ans, chaque jeudi et samedi, Gilles Morin suit un rituel immuable : se rendre à l’Hôpital René-Muret de Sevran, pour donner de son temps, une écoute et du réconfort à des personnes âgées pour lesquelles lui et les autres bénévoles des petits frères des Pauvres sont les seules visites.

  • 1
  • 2
Agenda