Catégories
Seine Saint-Denis
Site hôte JOP 2024

Voici le futur village olympique !

Jeudi 28 novembre, le conseil d’administration de la Solideo a choisi les lauréats pour la construction de deux lots du village olympique et paralympique de Paris 2024, à Saint-Ouen. Un choix dicté par les capacités à livrer les chantiers dans les temps, avec une forte exigence en matière environnementale.

Le village olympique sera, pour les 15 600 sportifs et accompagnants qu’il accueillera durant les Jeux, la vitrine de la France, de son savoir-faire en matière d’urbanisme. Pour les habitants de la Seine-Saint-Denis, ce sera une part importante de l’héritage que leur laisseront ces Jeux. Les hébergements seront convertis en 2025 en 2 200 logements familiaux, 900 résidences, 2 hôtels et 100 000m² de bureaux. La SOLIDEO prévoit un budget 106 millions d’euros sur le périmètre de la ZAC Village olympique et paralympique.

Dans le cahier des charges figuraient bien sûr la capacité à livrer le projet dans les temps, mais aussi une ambition d’excellence sur les questions environnementale, d’emploi et d’insertion. L’objectif est de diminuer de 50% l’impact carbone du village, aussi bien pour sa construction que pour sa déconstruction future. Pour cela, les lauréats ont recouru au bois, à des matériaux de réemploi et à des ciments alternatifs faiblement émetteurs. Les architectes ont anticipé le changement climatique pour garantir en 2050 un confort alors que la situation climatique correspondra aux épisodes extrêmes d’aujourd’hui.

Les maîtres d’ouvrage doivent également respecter la charte en faveur de l’emploi et du développement territorial signée par la SOLIDEO, la société de livraison des ouvrages olympiques. Cela comprend trois objectifs : 10% des heures travaillées seront réservées à l’insertion professionnelle. 25 % du montant des marchés seront accessibles aux TPE, PME et structures de l’Économie sociale et solidaire. Les chantiers devront être socialement exemplaires : vigilance renforcée sur la sécurité et la prévention santé des salariés, lutte contre le travail illégal, qualité des conditions de travail. Enfin, les projets devaient prendre en compte les besoins de l’ensemble des utilisateurs potentiels, quelles que soient leurs capacités physiques, sensorielles, intellectuelles, leur âge ou leur culture, pour offrir une qualité d’usage pour tous.

Le secteur D, qui représente environ 48 250 m2 de surface de plancher a été accordé au groupement CDC (Caisse des Dépôts et Consignation), CDC Habitat, Icade promotion. Le secteur E (52 420 m2 de surface de plancher) a été emporté par le groupement Nexity SA, Eiffage Immobilier IDF, CDC Habitat et Groupama.

La première phase de travaux, les déconstructions, ont débuté à Saint-Ouen le 4 novembre. Au printemps 2020, les travaux d’aménagement débuteront. Les chantiers de construction des bâtiments du village olympique et paralympiques seront lancés en 2021 et sont prévus pour durer jusqu’en 2023. Au 1er mars 2024, le village devra être mis à disposition, prêt pour accueillir les participants du plus grand événement au monde…

à lire aussi
Aménagement urbain

Grands chantiers : limiter les conséquences sur la circulation

Grand Paris Express, poursuite du tramway T1, travaux préparatoires aux Jeux olympiques, projets immobiliers... La Seine-Saint-Denis n’a jamais connu autant de chantiers importants en même temps. Pour limiter leur impact, le Département et l’Etat ont mis en place une démarche circulation.

Agriculture urbaine Romainville Pantin

A vélo pour aller à la découverte des producteurs urbains

A la tête de l’agence d’urbanisme Ville hybride, Michaël Silly propose gratuitement depuis dix ans de mieux comprendre le Grand Paris à travers des explorations urbaines thématiques à pied ou à vélo. Le 11 avril, les participants ont enfourché leur bicyclette et parcouru une vingtaine de kilomètres sur le territoire de la Seine-Saint-Denis (Romainville, Pantin et Aubervilliers) pour aller à la rencontre de « celles et ceux qui produisent en ville ». Reportage.

Aménagement urbain Circulation CYCLO

A Pantin, le Département continue d’ouvrir la voie d’une circulation partagée

Entre Paris et Bobigny, l’ex-RN3 en cours de réaménagement permet désormais une meilleure cohabitation entre piétons, cyclistes et automobilistes. Une vraie piste cyclable, « héritage » de la corona-piste mise en place en 2020 couplée à l’aménagement de carrefours à la hollandaise redessine cet axe majeur du département. De quoi donner l’envie de se remettre en selle...

Patrimoine Montreuil

Les Murs à pêches de Montreuil retrouvent du jus

Focus sur cet ancien lieu d’horticulture, déjà préservé par la Ville de Montreuil, et qui bénéficie depuis l’été dernier du soutien financier de la Mission Patrimoine et du Loto du Patrimoine en vue d’une mise en valeur de ce havre de verdure.