Catégories
Seine Saint-Denis
Vaccination Covid

Un bus d’information sur la vaccination Covid prend la route

Le Département poursuit sa mobilisation dans la campagne de vaccination contre le Covid. A partir du 16 février, un bus va sillonner le territoire pour sensibiliser aux enjeux de la vaccination. A son bord, du personnel de santé départemental, mais aussi 40 habitant·e·s du territoire, qui seront autant d’ambassadeur·rice·s de la vaccination.

« Je me suis porté volontaire car je trouve que c’est une bonne idée que des non-spécialistes puissent conseiller avec des mots simples d’autres personnes de leur environnement. » Philippe Elek, 67 ans, n’a pas hésité quand il a vu l’appel à candidature du Département pour devenir ambassadeur de la vaccination contre le Covid. Ce retraité des assurances, habitant de Livry-Gargan, veut bien donner un peu de son temps pour faire avancer la cause de la vaccination, « la meilleure arme qui soit à l’heure actuelle ».

Même son de cloche chez Jamila Bezzaouya. « Le mouvement que j’observe autour de moi, c’est que pas mal de gens qui s’étaient motivés pour se faire vacciner reviennent un peu en arrière avec l’impossibilité d’avoir des créneaux et aussi des interrogations par rapport aux variants. Donc si je peux transmettre de l’information fiable, c’est bien. », complète cette habitante des Pavillons-sous-Bois.

Comme leurs 38 condisciples, Jamila et Philippe vont être formé·e·s les 18 et 19 février prochains aux principaux thèmes liés la vaccination. « Des professionnels de santé ont abordé avec eux trois grands axes : les principes généraux de la vaccination, des questions très pratiques sur la situation en Seine-Saint-Denis - où sont les centres, comment y obtenir un rendez-vous ?- et enfin une sensibilisation aux fake news courant sur le sujet. », détaille Laurie Piquer, cheffe de projet au Service de Prévention et des Actions Sanitaires du Département. « Le but est vraiment qu’ils délivrent une information accessible et fiable auprès des habitant·e·s. »

Aller vers

JPEG - 91.6 ko

Stéphane Troussel, président du Département, a procédé au tirage au sort des 40 ambassadeurs

Une fois formés, ces 40 ambassadeur·rice·s pourront ensuite informer et rassurer leur entourage, mais aussi monter à bord d’un bus de sensibilisation qui commencera son périple à Montreuil le 16 février pour l’achever le 31 mars, en passant par les 21 cantons de Seine-Saint-Denis.

A son bord, du personnel médical départemental, mais aussi - en attendant les fameux ambassadeur·rice·s - des étudiant·e·s de l’APES, la classe préparatoire aux études de médecine de Paris-13. Le but de l’opération étant de s’adresser à des personnes éloignées des questions de santé, de les aider à la prise de rendez-vous lorsque de nouveaux créneaux de vaccination ouvriront et de distribuer des kits comportant masques et gel. Quand aucun créneau n’est disponible, le personnel aide aussi, à trouver une solution alternative pour se faire vacciner.

« S’agissant de ce vaccin, il y a bien sûr un engouement, voire une impatience : la pénurie de vaccins fait qu’il est malheureusement difficile d’obtenir des rendez-vous. Mais il y a aussi un certain nombre de populations qui ne sont pas aussi réactives ou informées, pour des raisons d’éloignement, de fracture numérique. Il faut donc continuer de déployer une stratégie qui permette d’aller vers ces populations », insiste Stéphane Troussel.

JPEG - 59.7 ko
Pierre Laporte, vice-président du Département chargé de la solidarité (affaires sociales/santé), est venu assister au lancement du bus d’information, le 16 février, à Montreuil

Dans un territoire qui comptait au 15 février 17 centres de vaccination Covid dont 2 pilotés par le Département – dans les collèges Courbet à Pierrefitte et international à Noisy-le-Grand - le président de la Seine-Saint-Denis souhaitait aussi que le bus de sensibilisation se transforme dès que possible en un bus de vaccination. « Nous sommes prêts pour aller directement dans les quartiers, dans les villes ou il n’y a pas de centre de vaccination avec ce bus. Ne manquent que les doses de vaccin », relance l’élu du 93.

Enfin, face au renforcement des inégalités sociales que peut représenter le système d’inscription par internet, le Département a aussi œuvré pour qu’un centre de vaccination dédié aux publics précaires soit lancé sur le territoire. A compter de lundi 15 février, la CPAM a donc ouvert un centre de vaccination à Bobigny spécialement dédié aux populations éloignées des systèmes de soins. Les publics ciblés seront directement contactés par la CPAM, le Département de la Seine-Saint-Denis et les villes pour la prise de rendez-vous. Pour leur faciliter l’accès au centre de vaccination, des moyens d’acheminement seront également mis en place.

Christophe Lehousse
Photos : ©Nicolas Moulard

Les étapes du bus de sensibilisation à la vaccination Covid :

- Montreuil – Mardi 16 février – Place Jean-Jaurès
- Bobigny - Mercredi 17 février – Place Yitzhak Rabin & Yasser Arafat
- Saint-Ouen – Vendredi 19 février – Place de la République (face à l’Hôtel de Ville)
- Aubervilliers – Mardi 23 février – sur le Parvis de l’Hôtel de Ville
- Clichy-sous-Bois – Mercredi 24 février – Face au Leclerc de la Zone commerciale Clichy 2
- Aulnay-sous-Bois - 26 février- Centre commercial O’Parinor
- Stains - 2 mars - Place Henri Barbusse
- Sevran – 4 mars - Centre commercial Beau Sevran
- Saint-Denis – 5 mars - Place Victor Hugo
- Drancy- 9 mars
- Rosny-sous-Bois- 10 mars
- Bondy- 12 mars - Rue Charles de Gaulle (place face à la mairie)


- Pantin- 16 mars
- Tremblay en France- 17 mars
- Villemomble- 18 mars
- Bagnolet- 23 mars
- Le Blanc Mesnil – 24 mars
- La Courneuve – 25 mars
- Gagny- 26 mars
- Pierrefitte- 30 mars
- Noisy-le-Grand – 31 mars
à lire aussi
Lutte contre les discriminations

Un guide édité par le Département pour lutter contre les discriminations

Alors qu’un récent sondage mené par le Département a rappelé à l’été 2020 que près de 6 habitant·e·s sur 10 en Seine-Saint-Denis s’étaient déjà senti·e·s victimes de discrimination, l’institution a décidé d’aller plus loin en publiant un nouveau Guide pour faire cesser ce phénomène. Ce Guide « Ensemble pour l’Egalité des droits » se veut un outil pratique à destination de tous les acteurs du territoire : habitant·e·s, associations et entreprises…

Lutte contre l’isolement Rosny-sous-Bois

FaSol : quand une association se mue en tiers-lieu inclusif

Le Département de la Seine-Saint-Denis, qui a lancé en 2020 l’appel à manifestation d’intérêt « Tiers-lieux autonomie dans mon quartier », a sélectionné en janvier sept structures destinées à favoriser l’inclusion des personnes âgées et/ou en situation de handicap. L’association rosnéenne FaSol, spécialisée dans la création et l’animation de jeux en bois, fait partie des lauréats. Reportage vidéo.