Catégories
Seine Saint-Denis
Collèges Pierrefitte-sur-Seine Actions éducatives

Roulez jeunesse... mais en toute sécurité !

Dans les collèges départementaux, environ 5000 élèves sont sensibilisés chaque année aux dangers de la route. Focus sur deux actions de prévention menées à Noisy-Le-Grand et Pierrefitte.

En roue libre… Ce matin de mai, la classe de 3e en alternance du Collège Gustave Courbet de Pierrefitte a mis de côté ses cours de maths pour se préparer à passer l’épreuve de l’Attestation scolaire de sécurité routière 2 (ASSR2, lire ci-dessous), sésame indispensable pour passer le permis de conduire. « Ce qui m’intéresse, explique Imad, jeune (27 ans) formateur de l’association Wimoov, c’est qu’on réponde tous ensemble, vous pouvez faire des erreurs ! »
Message entendu : la classe va être absorbée par cette séance où sont évoqués dangers de l’alcool au volant ou basiques du Code de la route. « Ils sont rarement si captivés, sourit leur professeur de sciences et vie de la terre et coordonnateur de l’ASSR dans le collège. Mais, la sécurité routière, ils la vivent au quotidien... » Wimoov, l’association qui intervient fréquemment dans les collèges de Seine-Saint-Denis –en partenariat avec le Conseil Départemental- est d’ailleurs, elle aussi, issue du quotidien. Des étudiants de Nanterre la créent en 1995 en organisant un co-voiturage lors de la grande grève de transport hivernale. Plus de vingt ans plus tard, l’association emploie aujourd’hui 80 salariés un peu partout en France et s’est diversifiée sur les questions de sécurité auprès des collégiens. « Toujours sur un mode non moralisateur, précise Mathilde Kerjean, chargée des partenariats Ile-de-France de l’association. Nous avons de jeunes intervenants qui savent lever la barrière adultes-adolescents. Et ça, c’est parlant pour les collégiens. »

Clignotant, s’il vous plaît !

Mais, ce qu’il y a peut-être d’encore plus parlant, ce sont les simulateurs de conduite sur lesquels se testent les collégiens avec l’assistance des jeunes experts de Wimoov. A Noisy-le-Grand, quelques jours après notre escale à Pierrefitte, on retrouve Imad, plongé en pleine Semaine de la Sécurité Routière, organisée du 30 mai au 2 juin au Collège International. Le dispositif soutenu par le Conseil départemental s’adresse cette fois aux classes de la 6e à la 3e. Entre interventions théoriques et ateliers en situation, il s’agit d’interpeller les élèves de manière active. « D’un collège à l’autre les élèves sont évidemment différents, remarque Imad, mais on emploie la même philosophie : « Dites-nous ce que vous savez sur la sécurité routière et on corrigera ensemble si c’est nécessaire. »

JPEG - 75.9 ko

@Bruno Lévy
Pour Abid, élève de 4e à Noisy, il y a effectivement « quelques petites corrections » à effectuer, avoue-t-il dans un grand sourire. « Bon, il faut peut-être que j’oublie un peu moins mon clignotant, mais ça va s’arranger, poursuit-il. En tout cas, ce que j’ai appris ici va me permettre de mieux appréhender les questions de sécurité. Et, quand je serai en voiture avec mes parents, je vais être plus impliqué… »
Rester vigilant, respectueux des règles du Code de la route, c’est ce que s’évertue à transmettre Marc Ruiz, ex-inspecteur du permis de conduire, désormais animateur Sécurité Routière au sein du Conseil Départemental. Chaque année, il « rencontre quasiment 5000 collégiens » au cours d’actions de prévention routière menée avec Wimoov ou l’association nationale de la Prévention Routière. Une des facettes du Plan éducatif départemental qui est aussi un des facteurs de la réduction du nombre d’accidents routiers mortels dans le Département, à hauteur de 30 % ces trois dernières années.

Une génération mieux formée

JPEG - 116.7 ko

Car, dans le domaine de la sécurité routière, les jeunes sont évidemment les conducteurs de demain. Egalement habituée à fréquenter les collèges de Seine-Saint-Denis, Karine Campisi, inspectrice du permis de conduire, remarque néanmoins que les nouvelles générations sont largement sur la bonne voie : « C’est vrai qu’avec les médias et internet, ils ont aujourd’hui une meilleure culture de la sécurité routière que les générations précédentes, estime-t-elle. Mais, les immerger pendant une semaine, comme ici à Noisy, dans des actions de prévention et de sécurité va néanmoins leur permettre d’améliorer leurs bases. »
Elles sont parfois glissantes comme une chaussée inondée par la pluie sur laquelle Audrey, autre élève de 4e de Noisy, vient de perdre le contrôle de son scooter virtuel : « C’est très réaliste, sourit-elle presque tremblante de sa chute. En tout cas, ça me donnera à réfléchir si je viens à monter sur un vrai scooter… »

L’ASSR, une étape indispensable pour les futurs conducteurs
 
 
Pour les collégiens, il existe deux rendez-vous majeurs liés à la sécurité routière : le passage de l’Attestation scolaire de sécurité routière 1, en cinquième, obligatoire pour conduire un cyclomoteur à partir de 14 ans. Pour les 3e, l’ASSR 2 est, elle, nécessaire pour accéder au permis de conduire.
à lire aussi
JOP 2024

Les 20 ans des Jeux des collèges UNSS

Plus de 2000 collégiens ont participé mercredi 14 juin au stade interdépartemental de Marville aux Jeux des collèges 2017 aux couleurs de la candidature de Paris 2024 ! VIDÉO et DIAPORAMA.

Collèges

Votre enfant va entrer en 6e, demandez le chèque réussite !

Pour la troisième année consécutive, chaque élève entrant en 6e dans un collège public du département bénéficie d’un chèque réussite de 200 euros pour acheter des fournitures, des livres ou du matériel numérique. Les parents concernés peuvent faire leur demande en ligne dès le 15 juin. Mode d’emploi et témoignages.

Services, aides
& démarches