Catégories
Seine Saint-Denis
Investissement

Plan Piscines : Le Département augmente la fréquence de battement

Jeudi 10 novembre, l’assemblée du Conseil départemental a adopté à l’unanimité un nouveau plan piscines, qui prévoit notamment de consacrer 40 millions d’euros à la réalisation de nouveaux bassins ou à la rénovation du parc déjà existant d’ici 2021. L’objectif étant de rattraper le retard pris en matière d’équipements sportifs en Seine-Saint-Denis.

40 millions d’euros d’ici 2021 pour 5 nouvelles piscines et la rénovation de 17 autres bassins déjà existants : à la manière d’un Florent Manaudou, le Département a décidé de mettre le turbo dans les prochaines années.

Il faut dire qu’avec 2 piscines seulement construites au cours de ces 10 dernières années – dont celle de Clichy-sous-Bois entièrement financée par le Département – la Seine-Saint-Denis a quelques longueurs de retard.
« Il n’est pas acceptable qu’un enfant sur deux arrivant en classe de 6e ne sache pas nager dans notre département. Il fallait donc agir pour mettre fin à cette rupture d’égalité insupportable du fait du déficit grave en matière d’équipements nautiques de proximité sur notre territoire.  », expliquait en séance Stéphane Troussel, président du Département.

L’arrivée de ce plan Piscines s’intègre qui plus est dans la perspective de possibles Jeux 2024, auxquels la Seine-Saint-Denis postule aux côtés de Paris. L’idée étant de se servir de la candidature comme d’un accélérateur de développement pour tout le territoire, et pas seulement pour une pratique de haut niveau. Certes, le bassin olympique prévu à Saint-Denis et la rénovation de la piscine de Marville pourraient accueillir en 2024 les épreuves de natation et de waterpolo olympiques, mais ces équipements doivent aussi s’inscrire par la suite dans une pratique la plus large possible.
« Nous voulons mettre la candidature et son héritage au service du sport de proximité, en particulier en matière de développement de la natation. Car il y aurait un paradoxe incompréhensible à accueillir les épreuves reines de la natation en 2024 dans un territoire au plus bas du classement du m2 de bassin par habitant de France. », faisait ainsi remarquer Mathieu Hanotin, conseiller départemental chargé des grands événements sportifs.

C’est qu’une piscine près de chez soi, ça change la vie ! Enfants et adultes de Clichy-sous-Bois peuvent en témoigner, eux qui peuvent profiter depuis octobre 2015 de la nouvelle piscine Rosa Parks (voir notre reportage). Jouxtant le collège Louise-Michel, cette piscine est destinée à accueillir un public de scolaires, mais s’ouvre aussi à tous les habitants du quartier, conformément aux exigences départementales de partage des équipements.

En concertation avec le CDOS (Comité départemental olympique sportif), le Département a donc établi une carte des zones de carence en matière d’équipements nautiques, de manière à réparer au mieux les déséquilibres. Sur la base de cette étude, 5 nouvelles piscines sortiront de terre d’ici 2021 : à Aulnay-sous-Bois, Pierrefitte, Saint-Denis, Aubervilliers et Bondy/Noisy ou Bagnolet. Compte tenu de la poussée démographique en Seine-Saint-Denis, il faudra sans doute encore élever la cadence, mais il y a là déjà de quoi bien barboter.

à lire aussi
Logement

Opération Anti-bruit

Le Département de la Seine-Saint-Denis mène une politique volontariste de lutte contre les nuisances sonores et s’engage pour l’amélioration du confort et du quotidien de ses habitant.e.s. Pour cela, il accorde une aide technique et financière directe aux propriétaires de logements exposés à des niveaux de bruit élevés.

Services, aides
& démarches

15 parcs et forêts, 1 site Natura 2000

Quinze parcs et forêts de Seine-Saint-Denis sont classés en site « Natura 2000 » depuis 2006, pour préserver 12 espèces d'oiseaux rares, un cas unique en Europe !

Améthyste

Le forfait Améthyste évolue. Simplifiez-vous la vie ! Consultez votre dossier en ligne.

Imagine R

Le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis rembourse une partie de la carte imagine R pour les collégiens du département. Pour l'année 2017-2018, le tarif public régional est de 350 € (y compris 8 € de frais de dossiers).