Catégories
Seine Saint-Denis
In Seine-Saint-Denis

Olivier Babinet, parrain du concours Odyssée Jeunes 2018 !

Cette année, le programme de voyages scolaires Odyssée Jeunes s’accompagne d’un concours photo ou vidéo. Olivier Babinet, ambassadeur In Seine-Saint-Denis et réalisateur du très remarqué "Swagger", formidable docu-fiction tourné avec les élèves du collège Debussy à Aulnay, en est le parrain. Explications.

Depuis 2009, Odyssée Jeunes est un rendez-vous annuel attendu par les élèves des collèges de Seine-Saint-Denis. Soutenu par le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, la Direction des Services Départementaux de l’Éducation Nationale de la Seine-Saint-Denis et la Fondation BNP Paribas, Odyssée Jeunes est un programme de subvention unique en France qui contribue au financement des voyages pédagogiques de collégiens. En 8 ans, Odyssée Jeunes a ainsi permis à 40 000 collégiens de participer à l’un des 1000 voyages éducatifs et culturels à travers la planète.

Odyssée Jeunes 2018 : action !

En 2018, l’aventure continue et les voyageurs sont invités à participer à un concours photos/vidéos. Un jury sélectionnera ensuite 3 reportages qui seront mis à l’honneur lors d’une remise de prix en juin prochain. Olivier Babinet, parrain d’Odyssée Jeunes 2018, aura lui un œil attentif sur les réalisations des cinéastes en herbe, allant jusqu’à accompagner le tournage, en mai prochain, des collégiens de Jacques-Prévert (Noisy-le-Grand) sur les plages du Débarquement en Normandie. « Je suis vraiment très curieux de savoir comment ils perçoivent ce moment particulier de l’Histoire contemporaine », sourit le réalisateur.

Réalisateur de « Swagger » en 2016, documentaire sur la vie de onze collégiens d’Aulnay et Sevran, Olivier Babinet a depuis fait le tour du monde avec son film. Qui ne laisse jamais indifférent.

Entretien avec cet ambassadeur de la marque de cœur territoriale « In Seine-Saint-Denis » qui a le « swag » !

Olivier Babinet n’a que quarante-sept ans, mais il dit déjà –avec le sourire- qu’il peut « mourir tranquille… » Manière de dire que « Swagger » sorti en 2016, film-documentaire sur la vie de onze collégiens d’Aulnay et de Sevran a changé sa vie et continue de la changer puisque son film a fait le tour du monde et de l’hexagone (1) depuis sa sortie. Invité de festivals en projections dans les cinémathèques ou MJC, désormais traduit en vingt langues, « Swagger » n’est donc pas prêt de mourir. Et Olivier Babinet avec, qui regorge de projets.

Depuis Swagger, vous n’avez pas cessé de faire voyager votre film en France, mais aussi un peu partout dans le monde ?

C’est vrai Swagger a beaucoup voyagé ! Un peu partout dans le monde, mais aussi en France. Fin février par exemple, j’étais encore à la Cinémathèque de Toulouse où il y avait une rétrospective de mes films, dont Swagger. Et bientôt, je repars en Chine et à Atlanta aux Etats-Unis. Avant cela, Swagger a eu les honneurs du Festival du film de Bollywood en Inde, il a aussi été présenté à San Francisco aux Etats-Unis, à Vancouver au Canada, au Mexique, à Baltimore et Chicago encore aux Etats-Unis et l’été dernier il a été projeté à New York lors du Hip Hop Film Festival à Harlem. Un rêve d’ado pour moi qui suis fan de cette culture hip-hop. En Europe, j’ai aussi fait une tournée en Serbie où pendant huit jours j’ai sillonné le pays un peu comme un VRP, à la rencontre de jeunes serbes francophones. Il a été aussi projeté en Italie, au Maroc. Et puis surtout, le film a été traduit en une dizaine de langues dans le cadre du « My French Film Festival. »

Retrouvez l’intégralité de l’interview d’Olivier Babinet sur le site du In Seine-Saint-Denis

à lire aussi
Livry-Gargan Collège

La Seine-Saint-Denis aide les professeur·e·s à se loger

Les enseignant·e·s qui arrivent en Seine-Saint-Denis ont souvent des difficultés à trouver un logement. Le Département leur facilite la vie en leur proposant des appartements à tarif modéré au sein des établissements scolaires ou dans son parc locatif social. Reportage dans l’enceinte du collège Édouard-Herriot à Livry-Gargan.

Seine-Saint-Denis Actions éducatives

Défendre les droits des enfants en grande précarité

Créée en 2006 à Pantin, l’association Askola aide les familles vivant dans des bidonvilles, des squats ou des hôtels sociaux à scolariser leurs enfants en Seine-Saint-Denis. Des éducateur∙rice∙s leur proposent des cours réguliers à bord de camions pour préparer l’entrée à l’école tandis que des médiateur∙rice∙s accompagnent les parents dans les démarches d’inscription ou d’ouverture de droits.

Tremblay-en-France Collège

La vaccination débute pour les collégien∙ne∙s

Jeudi 9 septembre, trente adolescent∙e∙s tremblaysien∙ne∙s ont rejoint le centre départemental de vaccination de Tremblay-en-France qui jouxte leur collège pour recevoir leur première dose de Pfizer. Le Département déploie aussi depuis le 13 septembre son « vaccibus » et des équipes mobiles dans 23 établissements de Seine-Saint-Denis en partenariat avec les autorités sanitaires et locales.

Collèges Saint-Ouen Les Lilas

Collèges : lancement de 3 chantiers d’envergure

Jeudi 9 septembre, le président du Département, Stéphane Troussel, était présent sur trois chantiers pour la pose de premières pierres et le dévoilement de panneau. En effet, deux collèges - Marie-Curie aux Lilas et Alfred-Sisley à L’Île-Saint-Denis - bénéficieront d’une rénovation lourde. Un nouveau collège sera également construit dans le quartier des Docks de Saint-Ouen. Reportage en vidéo.