Catégories
Seine Saint-Denis
Collèges Numérique Actions éducatives

Les 5 mesures-phares de la rentrée 2017

La rentrée scolaire, c’était ce lundi ! En investissant plus d’1,5 MILLIARD d’euros dans les collèges entre 2010 et 2020, le Département a fait de la réussite éducative une priorité. FOCUS sur cinq points forts de cette politique ambitieuse.

PAC, trois lettres qui comptent…

Pour préparer la rentrée, l’été a été studieux dans les collèges de Seine-Saint-Denis. Pas moins de 140 chantiers de rénovation ou de modernisation se sont déployés au cours des mois de juillet et août dans 65 collèges répartis dans 31 villes du département : soit 30 millions d’euros d’investissement. La continuité du Plan ambition collèges (PAC) 2020, adopté en novembre 2014, qui vise à rénover et moderniser 100 % des collèges d’ici trois ans. Une nécessité puisque 40 % des collèges de Seine-Saint-Denis ont été construits entre 1960 et 1989. Lors des rentrées 2018 et 2019, huit collèges neufs –Livry, Montreuil-Bagnolet, Aubervilliers, Pierrefitte, Aulnay, Drancy, Aubervilliers-Saint-Denis et Noisy-le-Sec- ouvriront aussi leurs portes pour accompagner le dynamisme démographique de la Seine-Saint-Denis.

L’atout du numérique

Avec plus de 30 millions d’euros consacrés au numérique éducatif depuis 2010, la Seine-Saint-Denis a la volonté de mettre en place un service public du numérique éducatif de qualité. Le Département a donc décidé d’installer des équipements numériques en nombre important pour démultiplier ses usages en classe et les adapter aux besoins pédagogiques des équipes. Très concrètement, 15 707 postes de travail numériques ont été déployés dans les collèges depuis 2010 et 7 528 tablettes ont été livrées afin d’équiper tous les collèges et assurer à tous un accès aux outils numériques mobiles. En moyenne, on trouvera donc d’ici fin 2017, 140 ordinateurs, une soixantaine de tablettes, 33 vidéoprojecteurs, une imprimante 3D dans chaque collège de Seine-Saint-Denis. A la fin du mois de septembre, 33 collèges seront également passés au « tout numérique », c’est-à-dire que chaque collégien est en capacité de travailler sur son propre PC ou sur sa propre tablette. Et, avec l’objectif de mieux impliquer les familles dans la réussite de leurs enfants, cette rentrée 2017-2018 sera celle de la généralisation aux 125 collèges du Département de l’Espace Numérique de Travail (ENT), un portail de communication qui permet de fédérer parents, élèves et enseignants en mettant en ligne emploi du temps, notes, cahiers de textes mais aussi différents outils pédagogiques d’évaluation ou d’exercices pratiques.

Le chèque réussite, un coup de pouce bienvenu

La rentrée scolaire, ce sont souvent quelques angoisses vite dissipées pour les élèves, et souvent un peu plus durables pour les parents au moment d’assumer le coût financier d’une nouvelle année scolaire. Ainsi, selon les chiffres de la Confédération syndicale des familles, un élève de collège représente un « coût » de 350 euros entre achat des fournitures, équipements sportifs ou frais d’assurance. Tout coup de pouce financier est donc bienvenu pour les familles comme celui que le Département propose depuis trois ans via un chèque réussite pour les collégiens entrant en 6e, soit très concrètement une aide de 200 €, sous forme de 10 bons d’achat de 20 €. Ceux-ci, destinés aux élèves entrant en 6e dans un collège public de la Seine-Saint-Denis et habitant dans le département, permettent l’acquisition de fournitures, livres ou équipements numériques. Une demande d’aide qui se fait en ligne de manière très simple via la plateforme http://chequereussite.seine-saint-denis.fr à condition de le faire avant le 30 septembre prochain.

Une ouverture sur le monde

Contribuer à la réussite scolaire et personnelle des collégiens de Seine-Saint-Denis, c’est l’ambition du Département via son Projet éducatif qui aide les collégiens à se former bien sûr, mais aussi à se construire et à s’engager. Cela passe par un accès à la culture et une ouverture au monde facilités par de nombreuses actions et dispositifs comme « In Situ » qui invite des artistes à partager leur travail de création avec un collège où ils sont accueillis en résidence. Et, nouveauté de cette rentrée scolaire 2017-2018, quatre journalistes issus de divers médias (télévision, presse écrite, radio, photojournalisme) vont être invités, sur une période de six à huit mois, en résidence dans un collège du département. Une manière de questionner très concrètement les notions de prise de recul, de subjectivité et surtout d’interroger les mécanismes de construction d’un point de vue sur le monde. Au collège Romain-Rolland de Tremblay, Sonia Kronlund, documentariste et présentatrice de l’émission « Les pieds sur terre » sur France Culture explorera, par exemple, avec une classe tout l’art du récit dont elle s’est fait une spécialité en décryptant des sujets de société en entrant dans le quotidien intime des gens.

Trouver un stage plus facilement

Si la classe de 3e est l’ultime marchepied vers le lycée ou l’apprentissage, elle représente aussi un premier pas vers le monde de l’entreprise à travers un stage d’observation en entreprise obligatoire. Une semaine hors collège qui peut s’avérer un casse-tête pour les familles qui ne disposent pas d’un réseau qui leur ouvrira les portes d’une expérience professionnelle enrichissante. C’est pourquoi depuis trois ans maintenant, le Conseil départemental a mis en place une plateforme monstagede3e.seine-saint-denis.fr de mise en relation avec des entreprises. Et c’est aussi une mine de conseils pratiques pour rédiger son CV et sa lettre de motivation.

à lire aussi
Collèges Noisy-le-Sec

Retour sur les bancs du collège, à Noisy-le-Sec

La joie de découvrir de nouveaux camarades, le stress face à un nouvel environnement... Pour revivre tout cela, nous nous sommes mis dans les pas de Louka et Luc, deux collégiens qui faisaient leur rentrée en 6e, lundi 4 septembre, au collège Jacques-Prévert de Noisy-le-Sec. REPORTAGE.

Services, aides
& démarches