Catégories
Seine Saint-Denis
Littérature jeunesse

Le grand saut du livre vers le numérique !

Le 32e Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis ouvre ses portes, à Montreuil, le 30 novembre. Jusqu’au 5 décembre, c’est l’occasion de découvrir toute l’actualité de la littérature jeunesse et un monde de l’édition en pleine transition numérique. Aujourd’hui, papier et écran se complètent pour de nouvelles expériences de lecture !

La thématique « sens dessus dessous » évoque les chamboulements de l’enfance et les bouleversements du monde tels qu’ils sont perçus dans les livres pour la jeunesse, mais aussi un monde de l’édition chahuté et bouleversé par le numérique ! « Au Salon, nous avons toujours été très attentifs à l’évolution des formes littéraires. Un livre peut faire l’objet d’une adaptation au cinéma, ou devenir une série télé. Ces différents supports, loin d’être concurrentiels, sont complémentaires », explique Sylvie Vassallo, la directrice du Salon du Livre et de la presse jeunesse. Avec les innovations numériques, c’est la même chose, elles ne retirent rien aux livres, elles les complètent. Ces expérimentations numériques sont absolument passionnantes ! ».

Laboratoire numérique

Cette année, le public peut se rendre à la ruche Transbook, un véritable laboratoire de lecture numérique. « Les enfants, les classes et les familles pourront faire plusieurs expériences numériques, par exemple découvrir la collection des histoires animées des éditions Albin Michel. Ce sont des petits livres papier classiques, mais quand on passe sa tablette ou son Smartphone sur les pages, il y a une partie de l’histoire qui s’anime sur l’écran, et qui vient compléter la lecture », explique la directrice du salon. De même, le public pourra tester l’application Nathan live qui offre toutes sortes de bonus au livre papier en flashant sur les pages avec un Smartphone ou une tablette. « L’expérience est encore plus expérimentale avec la bande dessinée « Sens » de Marc-Antoine Mathieu qui existe en version réalité augmentée et en version réalité virtuelle. On montre qu’une histoire peut exister sur différents supports. C’est le même contenu mais avec une forme d’écriture différente. Pour « lire » la BD en réalité virtuelle, on porte un casque et c’est une expérience vertigineuse ! », s’enthousiasme Sylvie Vassallo.

Faire aimer un livre avec Booktube

Au-delà des lectures numériques, ce sont aussi les nouveaux codes de communication que l’édition s’approprie. Les supports numériques comme le Smartphone ou l’ordinateur permettent de faire découvrir des œuvres et de donner envie de lire. « Le booktube, c’est une chaîne youtube qui diffuse des critiques littéraires vidéo, ajoute Sylvie Vassallo. Des gens face caméra se filment en train de faire la promotion d’un livre qu’ils ont aimé. On a créé un concours de booktubeurs pour que des jeunes fassent la même chose pour parler de la littérature jeunesse. On a sélectionné les vidéos de 10 jeunes de 11 à 20 ans. Le public est invité à voter pour sa critique préférée. On voit avec les booktubeurs sélectionnés qu’il y a vraiment une capacité des enfants et des jeunes à chroniquer et à critiquer la littérature jeunesse. Souvent, ce qui donne envie de lire à un ado, c’est le conseil d’un autre ado ».

Un nouveau marché

Pendant que le grand public testera les nouvelles façons de « lire » et de parler des livres, de nombreux acteurs de l’édition poursuivront leurs réflexions sur les différentes implications de cette transition numérique dans le domaine du livre. Lors de la conférence « De la page à l’écran » du 2 décembre, ils s’interrogeront sur les nouvelles écritures et les nouvelles formes de diffusion de ces contenus. La transition numérique est encore un peu balbutiante et expérimentale, mais elle est en marche !

Pour davantage de renseignements et élire le meilleur booktubeur cliquez sur http://slpj.fr

à lire aussi
Cinéma Pantin

Claire Diao, passeuse de cinéma

A seulement 32 ans, cette jeune Franco-burkinabè a déjà plusieurs casquettes : critique ciné, distributrice de films. Et ambassadrice du cinéma africain, mais aussi de la Seine-Saint-Denis où la jeune femme s’est établie en 2013. Portrait.

Cinéma Bagnolet

Dyana Gaye, d’ici et d’ailleurs

A 42 ans, cette réalisatrice franco-sénégalaise qui a grandi à Bagnolet siège pour la première fois dans le jury du festival Cinébanlieue. Elle nous livre son regard sur la Seine-Saint-Denis et dit son admiration devant les films en compétition, dont le palmarès sera dévoilé vendredi 17 novembre.

Hommage Aubervilliers

Hommage à Jack Ralite

Ancien maire d’Aubervilliers et ministre communiste sous François Mitterrand, Jack Ralite est mort dimanche 12 novembre à 89 ans. Élu.e.s et habitant.e.s rendent un HOMMAGE ému à ce politique passionné, qui avait fait de la culture pour tous l’un de ses chevaux de bataille.

Services, aides
& démarches

24 actions pour les Jeux 2024

Un plan départemental d'accompagnement de la candidature aux jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 a été adopté en séance du Conseil départemental le 22 juin 2016. Ce plan se décline en sept grands thèmes qui regroupent 24 actions.

Accessibilité des équipements culturels

Un guide valorisant la diversité de l'offre culturelle en Seine-Saint-Denis et favorisant l'accès et la participation des personnes handicapées à la vie culturelle et sociale.