Catégories
Seine Saint-Denis
Transition écologique Petite enfance Stains

Label-Vie, ou l’écologie dans le biberon

Médaillée de l’ordre du Mérite, la présidente de Label-Vie a tenu à faire visiter à François Hollande une des trois crèches de Seine-Saint-Denis dont elle a accompagné la conversion écologique. La visite avait lieu à Stains le 24 octobre dernier.

« Au cours de notre formation, nous avons appris comment faire de la peinture avec du chou rouge et du citron, qui permettent d’obtenir de nombreuses teintes, du rose au vert », expose d’abord une puéricultrice. Puis on sort dans le jardin. « Ici, on a transformé le bac à sable en bac à fleurs où on fait pousser des courgettes, des tournesols, des betteraves », poursuit la directrice de la crèche. On rentre dans le potager. « Oh du Pélargonium, un fameux anti-moustique et anti coup de soleil ! », s’exclame Frédéric Molossi, vice-président en charge de l’enfance et de la famille au Conseil départemental. « Désormais, en cas de problème de jardinage, je saurais à qui m’adresser : à la crèche de Stains ! ». François Hollande a le secret du comique de situation, et ne se prive pas d’en jouer, ce jeudi 24 octobre après-midi, entre les plans de kiwis et de carottes de ce potager de Stains, pour le plus grand plaisir de la petite délégation qui l’entoure.

JPEG - 121.4 ko

Pourtant c’est bien vrai : les personnels de la crèche départementale sont devenus de véritables expert·e·s de la protection de l’environnement depuis qu’elles sont entrées dans un processus de labellisation « écolo-crèche », début 2018. Après avoir répondu aux 300 questions posées par l’association Label-Vie, qui délivre ce label sur le bâtiment, l’énergie, l’alimentation, en mars 2018, l’équipe de la crèche a déterminé des axes sur lesquels travailler. « Désormais, on fait le tri sélectif, on surveille la consommation d’eau et d’électricité, c’est la cuisinière qui fabrique chaque semaine les produits ménagers avec du bicarbonate, du vinaigre blanc et des huiles essentielles, on recycle les jouets, et on cultive le potager », détaillent Patricia Charpentier et Marguerite Akpo, directrice et directrice adjointe de la crèche. Un second audit aura lieu d’ici à janvier 2020 pour confirmer la certification de l’établissement, qui sera ensuite valable trois ans. En plus de cet accompagnement, les personnels de la crèche ont bénéficié de formations sur le recyclage des jouets, sur la fabrication de produits ménagers, sur la mise en place d’un jardin pédagogique, délivrées par Label-Vie.

L’égalité devant le potager

Cette démarche de certification amène bien sûr des bienfaits environnementaux : des produits dont on sait comment et avec quoi ils ont été transformés, l’ajustement des quantités qui permettent de réduire le gâchis, l’éveil aux choses de la nature pour des enfants d’un quartier très populaire, qui ne partent pas tous les week-end à la campagne... Mais l’investissement dans ce projet semble également avoir changé quelque chose à l’ambiance de cette crèche. « Cela a permis de nous dynamiser, de nous sortir de notre petite routine pour nous fédérer autour d’un projet », affirme l’une des éducatrices de jeunes enfants. « Devant un potager, on est tous à égalité. Moi, je n’avais jamais bêché. J’ai appris grâce aux conseils des parents comment planter de l’ail, de l’échalote », raconte encore Marguerite Akpo.

JPEG - 79.5 ko

Le tout, encouragé par Label-Vie. « J’avais entendu parler de cette association, explique Hélène Pasquier, la directrice de la délégation à la transition écologique du Conseil départemental. Nous l’avons invitée à présenter sa démarche aux directrices de crèches du Département. Une quinzaine de crèches se sont portées volontaires, trois ont finalement été retenues : la crèche Voltaire à Montreuil, qu’il fallait rénover, la crèche Fratellini à Pantin, où il fallait végétaliser une cour de bas d’immeuble, et celle-ci, Moulin-Neuf, qui s’était montrée par l’investissement du personnel dans le potager, si je puis dire, un terreau fertile ». Bien que seulement trois crèches postulent au « Label-Vie », le Département espère que les bonnes pratiques infusent, par la production de fiches ou d’échanges lors des réunions de directrices de crèche.

François Hollande et Label-Vie

Et François Hollande dans tout ça ? Eh bien, après avoir été président de la France tout court, il est désormais le président de « La France s’engage », une fondation qui se donne pour mission d’accompagner « l’innovation sociale ». Chaque année, elle sélectionne des associations à qui elle verse une enveloppe allant de 50 000 à 300 000 euros. L’association « Ecolo-crèche » – devenue entre temps « Label-Vie »- a compté plusieurs fois parmi les lauréats de ce concours annuel. Et ce 24 octobre, François Hollande remettait l’ordre du Mérite à sa présidente, Claire Grolleau Escriva, qui a tenu à fêter ça en visitant la crèche du Moulin-Neuf. Pour finir, tous ont levé leur gobelet recyclable de jus de pomme bio-mais pas encore du jardin.

JPEG - 79.9 ko

photos : ©Nicolas Moulard

à lire aussi
Bel été solidaire Blanc-Mesnil Bobigny

Réviser tout en s’amusant, le bon mix d’Espoirs Jeunes

Cette association présente à Bobigny et au Blanc-Mesnil propose durant tout l’été des ateliers gratuits d’aide aux devoirs le matin, suivis d’activités loisirs l’après-midi. Un dispositif financé par la ville de Bobigny et le Bel été solidaire du Département, bienvenu à l’heure où certains jeunes peuvent ressentir un besoin de remise à niveau après le confinement. Reportage.

Collèges Le Bourget

Collèges : dernière (re)prise avant le clap de fin

Après avoir rouvert leurs portes aux 6e et aux 5e (4 juin) puis aux 4e et aux 3e (11 juin), les 130 collèges de Seine-Saint-Denis affichent quasiment complets. Si les règles de distanciation physique ont été assouplies depuis le 22 juin dans le cadre de la 3e phase du déconfinement, le protocole sanitaire est toujours en vigueur et les gestes barrières sont omniprésents dans le quotidien des élèves. Reportage au collège Didier-Daurat, au Bourget.

Collèges

Connaissez-vous le 1% artistique ?

En septembre 2020, quatre projets 1 % artistique vont voir le jour dans les collèges du Département ! En attendant de les découvrir, nous vous présentons chaque semaine un projet 1 % artistique déjà réalisé sur nos réseaux sociaux. Exemple avec l’artiste Eric Baudelaire et les élèves du collège Dora-Maar à Saint-Denis/Saint-Ouen.