Catégories
Seine Saint-Denis
Parcs départementaux Clichy-sous-Bois

Fosse Maussoin : le parc poursuit sa métamorphose

Bonne nouvelle pour les amateur·rice·s de nature ! Depuis son inauguration le 23 janvier, ils·elles peuvent profiter d’une extension de 7 hectares du parc départemental de la Fosse Maussoin à Clichy-sous-Bois. Accessible par deux nouvelles entrées, cet espace entièrement réaménagé dispose d’une aire de jeux et d’un belvédère qui donne sur toute la Seine-Saint-Denis.

Le jeune Adrien, 8 ans, perché au sommet d’un jeu de cordage en araignée, observe avec un soupçon de vertige les nouvelles aires vallonnées du parc. À quelques mètres de lui, sa maman Kelly riveraine, ne cache pas son plaisir. « Mes enfants profiteront d’un cadre bucolique pour rejoindre l’école Pasteur à quelques dizaines de mètres des espaces verts » se réjouit-elle. « Et on pourra faire des balades nature à vélo sur les pistes cyclables ou profiter des terrains de pétanque le weekend ».

Un chantier de comblement titanesque

JPEG - 124.4 ko

Kelly n’en est pas forcément consciente mais l’achèvement de la première extension du parc a nécessité plus de dix ans de travaux pharaoniques. « Ce site est une ancienne carrière de gypse fermée en 1936 et longtemps laissée en déshérence » explique Sophie Genu-Saed, responsable des parcs urbains. « Le Département a racheté le site et avec des subventions de la Région, a comblé près de
650 000 m3 de vide entre 2013 et 2019 »
.

Une fois le sol recréé sous les pieds des futurs promeneurs, la collectivité a mené une large concertation avec les habitant·e·s avant d’instaurer un programme d’aménagement du parc. « Une paysagiste a travaillé sur le projet et nous avons mis en oeuvre le modelé des nouveaux terrains avant leur verdissement » précise Bruno Boschi, chef du Bureau Études et Travaux de la Direction départementale de la Nature, des Paysages et de la Biodiversité (DNPB).

Le Parc de la Fosse Maussoin, dont la surface a ainsi doublé, dispose de chemins accessibles à tous·te·s, d’« une prairie de jeux » et de deux nouvelles entrées situées boulevard du Temple et allée de la Chapelle. 10 000 jeunes pousses et arbres adultes y ont été plantés et les services de la DNPB prévoient d’installer prochainement un arboretum de type « Promenade des senteurs » représentatif des différentes essences du monde.

Un poumon vert propice au ressourcement

« Le parc départemental réaménagé intègre des forêts, des clairières et des zones humides comme des mares très intéressantes sur le plan écologique » affirme Guillaume Gaudry, chef de service adjoint des parcs urbains. « On espère que l’extension va être vite colonisée par la faune sauvage et pourra à terme être classée Natura 2000 comme la partie boisée plus ancienne ». Pour ce faire, les agent·e·s ont installé des abris à chauve-souris et scrutent, en compagnie de naturalistes amateurs, l’arrivée des pics mars ou des tritons rainurés.

Havre de paix pour les espèces, le parc offrira surtout des moments de détente aux promeneurs·euse·s. Un animateur fraîchement recruté par le Département leur proposera bientôt de prendre part à des jardins potagers partagés dans le cadre d’un projet alimentaire participatif avec l’association Études et chantiers d’Île-de-France. De même, un éco-garde et un chef de brigade renseigneront les visiteur·euse·s, tout en veillant à leur sécurité.
D’ici fin 2021, les 8 derniers hectares de l’ancienne carrière de gypse seront aménagés et ouverts au public. Cette dernière étape portera la surface finale du parc à 22 hectares, qui hébergeront par ailleurs 2000 nouveaux arbres et deux entrées supplémentaires. Au total, les travaux menés auront alors coûté 11,4 millions d’euros financés par le Département, avec l’aide du Fonds de Solidarité et d’Investissement d’Île-de-France (1,2 million d’euros) et de la Région (791 000 euros).

« L’espace de la Fosse Maussoin devient ce jour le 9ème parc départemental de la Seine-Saint-Denis » se félicite le Président Stéphane Troussel. « En rendant aux Séquano-Dionysiens ce lieu autrefois inaccessible, nous agissons en faveur de l’égalité entre les territoires, en offrant aux habitants des quartiers populaires un cadre de vie plus vert et plus apaisé ».

JPEG - 327.1 ko

Horaires d’ouverture du parc de la Fosse Maussoin :
- 7h30 à 17h pendant l’hiver,
- 7h30 à 19h au printemps et à l’automne,
- 7h30 à 22h pendant l’été

Crédit-photo : Nicolas Moulard, Guillaume Gaudry et Franck Rondot

à lire aussi
Plan Canopée Environnement Biodiversité

La première forêt urbaine est plantée à Sevran !

D’ici 3 à 5 ans, une mini-forêt urbaine écologique se sera épanouie à l’entrée de l’allée Damrémont à Sevran. Les quelques 200 arbres et graminées mis en terre, en ce mois de novembre, par des élèves du collège Georges-Brassens, offriront alors une ombre bienvenue et une fraîcheur des plus agréables aux habitant·e·s. Reportage vidéo.

Musée Logement Aubervilliers

A Aubervilliers, un HLM à remonter le temps

L’exposition « La Vie HLM » a ouvert ses portes dans des logements sociaux de la Cité Emile Dubois, le 16 octobre. Son concept : restituer ce qu’ont pu être les vies des familles qui les ont occupés à différentes périodes, grâce au travail de recherche des historiens de l’Association pour un Musée du Logement populaire. Seine-Saint-Denis Magazine a suivi les guides aux côtés des 3e du collège Jean-Lurçat de Saint-Denis.

Santé & Prévention Saint-Denis

Santé mentale, addictions : l’Académie populaire de la santé casse les tabous

Une vingtaine d’ambassadeur·rice·s de l’Académie populaire de la santé se sont réuni·e·s vendredi 15 octobre à l’Usine Té de la Plaine Saint-Denis pour préparer des actions de prévention sur les problématiques de santé mentale et d’addictions. Accompagné·e·s par un ensemble d’expert·e·s, ils·elles ont réfléchi aux moyens de faire tomber les clichés sur ces thématiques délicates.