Catégories
Seine Saint-Denis
Egalité femmes-hommes Lutte contre les inégalités Femmes Protection de l’enfance Lutte contre les violences

Ernestine Ronai, officière de la Légion d’honneur

Lundi 5 juillet, Ernestine Ronai, créatrice de l’observatoire départemental des violences envers les femmes et combattante infatigable de la lutte pour l’égalité entre les femmes et les hommes a reçu la médaille d’officière de la Légion d’honneur des mains de Patrick Poirre,t premier avocat général à la Cour de cassation. La reconnaissance de l’engagement d’une vie, d’une faculté à mobiliser les énergies pour une société plus juste et plus sûre.

« Cette médaille récompense le travail de toutes et tous, durant de nombreuses années pour lutter contre les violences envers les femmes. » Ernestine Ronai le souligne : « Sans le concours du Département, des élus comme de ses services, des associations féministes, du Parquet, de l’Education nationale, tout cela n’aurait pas été possible. »
Tout cela, c’est tout d’abord la création en 2002 d’un dispositif unique et innovant, l’Observatoire départemental des violences envers les femmes. Si dans la France d’aujourd’hui, étudier ce sujet pour mieux le combattre semble une évidence, ce n’était pas le cas à l’époque ! Et pourtant, en tissant un réseau de professionnels, en les formant, en étudiant les causes, l’Observatoire et ses partenaires ont inventé, créé, mis en place de nombreuses mesures dont certaines ont depuis été reprises au niveau national :
Le téléphone portable d’alerte pour les femmes en très grand danger, les consultations de psycho-traumatologie, le protocole de mise en œuvre de l’ordonnance de protection des femmes victimes de violences, l’accompagnement protégé des enfants, le protocole de prise en charge des enfants orphelin·e·s suite à un féminicide ou à une tentative, les bons taxis, le dispositif d’hébergement « Un toit pour elle », la lutte contre les mariages forcés ou encore la sensibilisation des jeunes à la lutte contre le sexisme…

Ecouter, étudier, comprendre, former pour combattre les violences

Ses réussites l’ont conduit à devenir co-présidente de la Commission violences au Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes. Elle coordonne la lutte contre les violences faites aux femmes au sein de la Miprof (Mission interministérielle pour la protection des femmes victimes de violences et la lutte contre la traite des êtres humains). Avec Édouard Durand, juge des enfants, elle dirige le Diplôme universitaire, Violences faites aux femmes à l’université Paris VIII. Elle est également l’auteure de trois ouvrages de référence : Violences sexuelles, en finir avec l’impunité et Violences conjugales, le droit d’être protégée, avec Edouard Durand ; Violences conjugales, un défi pour la parentalité sous la direction de Karen Sadlier.

JPEG - 420.9 ko

Rien d’étonnant alors que ce lundi 5 juillet, une centaine de personnes, dont sa famille, le président Stéphane Troussel, Pascale Labbé Vice-présidente chargée de l’Observatoire départemental des violences envers les femmes et de l’égalité Femmes-Hommes, Edouard Durand co-président de la commission sur l’inceste et les violences sexuelles faites aux enfants, Laurence Rossignol ancienne ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes, Fabienne Klein-Donati procureure au tribunal de Bobigny, Peimane Haleh-Marzban président du tribunal de Bobigny, Emmanuelle Piet présidente du collectif féministe contre le viol, Marie-Christine Mourgue présidente de SOS Femmes 93… se soient rassemblées autour d’Ernestine Ronai pour honorer son combat et partager son désir d’une société plus égalitaire et plus sûre pour toutes et tous.

Observatoire départemental des violences envers les femmes
Photos : Nicolas Moulard

JPEG - 544.6 ko
à lire aussi

5,18 millions de femmes victimes de violence

Qu’elles soient autistes, sourdes, beaucoup de femmes en situation de handicap subissent des violences. Le 23 novembre, à Bobigny, elles étaient invitées aux Rencontres internationales de l’Observatoire des violences faites aux femmes de Seine-Saint-Denis. L’occasion de faire connaître les dispositifs pour les protéger.

Santé & Prévention

Camille Spire à la tête de Aides

Camille Spire préside Aides, la première association française créée pour lutter contre le sida. Aides est la plus importante en Europe en termes de budget avec 40 millions d’euros. Celle qui a commencé comme bénévole à Bobigny y travaille également en tant qu’agente du Département de la Seine-Saint-Denis. Interview.

Seniors Montreuil

Le Département soutient l’habitat partagé et solidaire

Le 22 novembre, une délégation départementale a rencontré, avec deux représentants de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie, plusieurs habitantes de la Maison des Babayagas à Montreuil. L’occasion de présenter à cet emblématique collectif de résidentes de plus de 60 ans la nouvelle Aide à la vie partagée qui financera dès 2022 l’animation d’activités conviviales ou de services dédiés au sein d’habitats inclusifs*.

Lutte contre les violences

L’Observatoire des violences faites aux femmes prend une dimension internationale

Cette structure, née en 2002 en Seine-Saint-Denis et à l’origine de plusieurs dispositifs novateurs, fait le pari de s’étendre à l’international. Comme acte fondateur, elle a accueilli pendant une semaine des délégations des Comores et de Palestine pour des visites de terrain et des formations à la lutte contre les violences faites aux femmes.