Catégories
Seine Saint-Denis
Economie Sociale et Solidaire

ESS, trois lettres et une envie d’agir

Novembre est le mois de l’Économie Sociale et Solidaire dans tout l’hexagone. En Seine-Saint-Denis, ce secteur d’activités qui échappe à la seule logique marchande est un vecteur d’emplois et de développement.

Mon premier est ludique avec un atelier de bricolage à partir de matériaux de récupération intitulé « Ca en jette ! » à Clichy-sous-Bois le 25 novembre. Mon deuxième est festif avec l’inauguration le 8 novembre de la Coopérative Pointcarré à Saint-Denis et mon troisième est plus sérieux avec une conférence sur l’économie circulaire le 14 novembre à Tremblay. Enfin, mon tout tient en trois lettres et un mois… Si vous n’avez pas trouvé la réponse à cette petite devinette, c’est que vous ne connaissez pas encore le mois de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS), une manifestation d’envergure nationale qui a lieu chaque mois de novembre depuis 2008. L’occasion de découvrir dans divers lieux de la Seine-Saint-Denis, une autre façon de concevoir l’économie à travers des conférences, des forums, des opérations portes ouvertes, des spectacles, des projections de films, des marchés.

Une utilité sociale

Et de cerner un peu mieux, ce qui se cache derrière l’acronyme ESS défini dans une loi-cadre adoptée le 21 juillet 2014. En résumé, relèvent de l’ESS, les entreprises ou associations dont la finalité est davantage tournée vers la plus-value sociale ou environnementale que vers la recherche du gain financier. La Seine-Saint-Denis accueille près de 3000 établissements de ce type. Vous en connaissez forcément un près de chez vous… Des exemples ? La Collecterie à Montreuil, boutique solidaire qui sensibilise à la réduction des déchets ou bien l’association Fasol. A Rosny-sous-Bois, elle a réinséré une quinzaine de personnes éloignées de l’emploi depuis 2010 autour d’un projet d’animation de jeux en bois.

Car, dans les trois initiales de l’ESS, la première ne compte pas pour menue monnaie. Voilà pourquoi depuis 2012, le Conseil Départemental de la Seine-Saint-Denis a soutenu 115 projets ESS réalisés par 82 structures lors d’un appel à projets annuel. Un investissement qui s’élève à un peu plus de 1 million d’euros, avec à la clé 400 emplois créés ou consolidés qui intègrent les presque 32 000 emplois directs liés au secteur de l’ESS recensés en 2012 en Seine-Saint-Denis. Soit une hausse de 12,7 % sur quatre ans (2007-2011) sur le département contre 2,1 % à l’échelle de l’Ile-de-France.

Un appel d’air...

Autant dire que l’ESS est un secteur vivant et innovant dans notre département. La preuve en 2016, l’appel à projets annuel a suscité 85 dossiers soit dix de plus qu’en 2015. Et peut-être davantage au terme de ce mois de novembre 2016 où l’Économie Sociale et Solidaire sera mise à l’honneur partout en Seine-Saint-Denis. Le grand brainstorming à venir peut donner des idées à chacun d’entre vous et surtout vous aider à vous lancer.

Soutenu par le Conseil Départemental, le Dispositif local d’accompagnement (DLA) aide, par exemple, les candidats à l’ESS à structurer leurs projets, trouver des financeurs et pérenniser leurs emplois. D’ailleurs, si vous souhaitez vous caler dans les starting-blocks du mois de l’ESS, sachez qu’il sera lancé officiellement au sein du Conseil Départemental, le jeudi 3 novembre, par une table ronde sur les attentes et les retombées possibles de la candidature des JO 2024 pour le développement de l’Economie Sociale et Solidaire. Une piste à suivre…

POUR EN SAVOIR PLUS
Le Centre de ressources régional de l’Economie Sociale et Solidaire (www.atelier-idf.org) est le point de départ incontournable pour se plonger dans les arcanes de l’ESS. Infos, témoignages et agendas des évènements sont également à retrouver sur le site national du Mois de l’ESS (www.lemois-ess.org)

Le programme du mois de l’ESS en Seine-Saint-Denis

à lire aussi