Catégories
Seine Saint-Denis

1912 :La Loi Bonnevay autorise les municipalités et les départements à financer des Offices publics d'HBM (habitation bon marché). Un concours est lancé pour réaliser des cités-jardins. Celles d’Épinay-sur-Seine et de Rosny-sous-Bois y sont saluées.

1912 :La Loi Bonnevay autorise les municipalités et les départements à financer des Offices publics d'HBM (habitation bon marché). Un concours est lancé pour réaliser des cités-jardins. Celles d’Épinay-sur-Seine et de Rosny-sous-Bois y sont saluées.

1921 : À Stains, démarre la construction d'une cité-jardin de 456 logements en pavillons et 1 220 en collectif qui seront protégés au titre des Sites en 1976. En 1927, la cité-jardin qui s'étend sur Pantin, les Lilas et le Pré Saint-Gervais donne la priorité au collectif.

1921 : À Stains, démarre la construction d'une cité-jardin de 456 logements en pavillons et 1 220 en collectif qui seront protégés au titre des Sites en 1976. En 1927, la cité-jardin qui s'étend sur Pantin, les Lilas et le Pré Saint-Gervais donne la priorité au collectif.

1932 : L'Office de la Seine-et-Oise prend le relais : les cités-jardins de Neuilly-sur-Marne (rue du 11 novembre), Livry-Gargan (avenue de la Poudrerie), Le Blanc-Mesnil (avenue Jean-Bouin) fleurissent. L'action des Offices publics communaux se développe. À Montreuil, Aubervilliers, La Courneuve, Bondy, des HBM sont construits.

1932 : L'Office de la Seine-et-Oise prend le relais : les cités-jardins de Neuilly-sur-Marne (rue du 11 novembre), Livry-Gargan (avenue de la Poudrerie), Le Blanc-Mesnil (avenue Jean-Bouin) fleurissent. L'action des Offices publics communaux se développe. À Montreuil, Aubervilliers, La Courneuve, Bondy, des HBM sont construits.

1939-1945 : Les villes de La Courneuve, Le Bourget, Dugny, Noisy-le-Sec et Saint-Ouen, bombardées durant la guerre, sont déclarées sinistrées. Les besoins en logements sont criants et le retard pris en matière de construction durant l'entredeux- guerres, énorme.

1939-1945 : Les villes de La Courneuve, Le Bourget, Dugny, Noisy-le-Sec et Saint-Ouen, bombardées durant la guerre, sont déclarées sinistrées. Les besoins en logements sont criants et le retard pris en matière de construction durant l'entredeux- guerres, énorme.

1954 : L'abbé Pierre dénonce le manque de logements. 100 000 par an, dont la moitié en HLM... mais les bidonvilles continuent à se multiplier aux portes de Paris. En créant les zones à urbaniser en priorité (Zup), le décret de 1958 offre de nouveaux terrains à bâtir.

1954 : L'abbé Pierre dénonce le manque de logements. 100 000 par an, dont la moitié en HLM... mais les bidonvilles continuent à se multiplier aux portes de Paris. En créant les zones à urbaniser en priorité (Zup), le décret de 1958 offre de nouveaux terrains à bâtir.

1955/65 : Les architectes Candilis, Josic et Woods bâtissent à Aulnay-sous-Bois, Bobigny et le Blanc-Mesnil. Aillaud manie la courbe à l'Abreuvoir à Bobigny et aux Courtillières à Pantin. Tambuté construit les 4000 à La Courneuve et le Clos-Saint-Lazare à Stains.

1955/65 : Les architectes Candilis, Josic et Woods bâtissent à Aulnay-sous-Bois, Bobigny et le Blanc-Mesnil. Aillaud manie la courbe à l'Abreuvoir à Bobigny et aux Courtillières à Pantin. Tambuté construit les 4000 à La Courneuve et le Clos-Saint-Lazare à Stains.

1975 : La Seine-Saint-Denis prend part à l'expérience des Villes nouvelles avec les premiers pas de Marne-la-Vallée. Ricardo Bofill signe à Noisy-le-Grand le Palacio d'Abraxas, l'Arc et le Théâtre un véritable manifeste post-moderne aux inflexions classiques.

1975 : La Seine-Saint-Denis prend part à l'expérience des Villes nouvelles avec les premiers pas de Marne-la-Vallée. Ricardo Bofill signe à Noisy-le-Grand le Palacio d'Abraxas, l'Arc et le Théâtre un véritable manifeste post-moderne aux inflexions classiques.

1986 : Les premières destructions médiatiques d'HLM ont lieu, comme ici la barre Debussy à La Courneuve

1986 : Les premières destructions médiatiques d'HLM ont lieu, comme ici la barre Debussy à La Courneuve

1994 : On réhabilite, comme à la cité Allende de Saint-Denis où l'architecte François Daune a coupé une barre en deux. Une centaine de logements sont détruits mais 29 pavillons et 8 petits immeubles sont construits près des immeubles remodelés.

1994 : On réhabilite, comme à la cité Allende de Saint-Denis où l'architecte François Daune a coupé une barre en deux. Une centaine de logements sont détruits mais 29 pavillons et 8 petits immeubles sont construits près des immeubles remodelés.

2000 : D'un côté, on rénove au Clos-Saint-Lazare à Stains, aux Courtillières à Pantin, aux Fauvettes à Épinay et à Salvador Allende à Villetaneuse. Des travaux qui s'accompagnent de démocratie participative et de concertation systématique avec les habitants. De l'autre… on démolit. Renoir tombe à La Courneuve. Puis viendront Ravel et Presov.

2000 : D'un côté, on rénove au Clos-Saint-Lazare à Stains, aux Courtillières à Pantin, aux Fauvettes à Épinay et à Salvador Allende à Villetaneuse. Des travaux qui s'accompagnent de démocratie participative et de concertation systématique avec les habitants. De l'autre… on démolit. Renoir tombe à La Courneuve. Puis viendront Ravel et Presov.

2009 : Panneaux solaires et consommation d'énergies réduites de 50%, au Blanc-Mesnil. La résidence Gabriel-Péri 2, avec ses 49 logements sociaux, respecte l'environnement.

2009 : Panneaux solaires et consommation d'énergies réduites de 50%, au Blanc-Mesnil. La résidence Gabriel-Péri 2, avec ses 49 logements sociaux, respecte l'environnement.

2015 : Inauguration des 28 nouveaux logements de la résidence François Villon 2 dans le cadre du Programme de Rénovation Urbaine (PRU) du quartier des 4 000 de La Courneuve. Cette construction marque une étape supplémentaire dans la rénovation du quartier des 4 000. Après la livraison de la résidence Renoir en 2009, la destruction de la barre Balzac en 2011, la livraison des opérations Présov et Joliot-Curie en 2012 et la résidence Genève Leclerc en 2013, l’Office continue d’améliorer la qualité de vie des habitants.

2015 : Inauguration des 28 nouveaux logements de la résidence François Villon 2 dans le cadre du Programme de Rénovation Urbaine (PRU) du quartier des 4 000 de La Courneuve. Cette construction marque une étape supplémentaire dans la rénovation du quartier des 4 000. Après la livraison de la résidence Renoir en 2009, la destruction de la barre Balzac en 2011, la livraison des opérations Présov et Joliot-Curie en 2012 et la résidence Genève Leclerc en 2013, l’Office continue d’améliorer la qualité de vie des habitants.

à lire aussi
En famille Piscines Prenez l’air

Les Plages de l’été dans le département

Dès le 8 juillet, les « plages », bases nautiques ou de loisirs surgissent un peu partout en Seine-Saint-Denis, proposant des bassins ou jeux d’eau pour de bienvenues séances fraîcheur, mais aussi de très nombreuses activités et animations sportives, artistiques, ludiques, culturelles, etc. Suivez le guide !

Parcs départementaux Consommation

Saute-moutons à Georges-Valbon

Fondée en 2012, l’association Clinamen a inauguré samedi 17 juin une nouvelle bergerie dans le parc Georges-Valbon de La Courneuve. Son but : faire la promotion de l’agriculture urbaine pour créer du lien social et changer les modes de consommation.

Services, aides
& démarches

15 parcs et forêts, 1 site Natura 2000

Quinze parcs et forêts de Seine-Saint-Denis sont classés en site « Natura 2000 » depuis 2006, pour préserver 12 espèces d'oiseaux rares, un cas unique en Europe !

Améthyste

Le forfait Améthyste évolue. Simplifiez-vous la vie ! Consultez votre dossier en ligne.

Imagine R

Le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis rembourse une partie de la carte imagine R pour les collégiens du département. Pour l'année 2017-2018, le tarif public régional est de 350 € (y compris 8 € de frais de dossiers).