Catégories
Seine Saint-Denis
Seine-Saint-Denis Lutte contre l’isolement

Des tablettes pour maintenir les liens avec les seniors

Depuis début octobre, le Département a distribué 300 tablettes dans une trentaine de résidences autonomie* et auprès de services d’aide à domicile de la Seine-Saint-Denis. Comme de nombreux bénéficiaires, les résident·e·s du foyer du Vert Galant à Tremblay-en-France se sont familiarisé·e·s à la visioconférence et aux activités en ligne.

« Ces nouvelles machines m’émerveillent toujours » s’enthousiasme Lucie, locataire depuis des années d’un studio dans la résidence autonomie tremblaysienne. Assistée par la directrice, l’octogénaire a pu discuter en ligne avec son fils expatrié et « bloqué » à Chypre depuis l’épidémie. Après la remise d’une dizaine de tablettes en octobre par Stéphane Troussel, le Président du Conseil départemental, les résident·e·s ont profité le 17 novembre d’une initiation aux applications web avec Pascal, animateur en informatique.

Visioconférences avec la famille, téléconsultations...

« L’onglet du son est ici et vous pouvez lancer la vidéo en cliquant sur le triangle » suggère le formateur à Francis, 64 ans, qui découvre les potentialités de la chaîne YouTube. Son voisin Djessan, 73 ans, est visiblement emballé par l’ouverture de son compte Ameli en ligne avec le soutien rassurant de Pascal.
« L’animateur nous montre les démarches administratives en ligne et nous aide à discuter avec la famille sur les applications Skype ou WhatsApp » confie Claire, une alerte sexagénaire. « J’avais peur de tous ces boutons mais je suis contente de voir que je vais bientôt être capable de l’utiliser toute seule ».
Catherine, une ancienne professeure de 67 ans, a de son côté déjà testé la téléconsultation qu’elle conseille vivement aux autres locataires. « C’est très bien pour le médecin comme pour le patient. Cela permet de se protéger contre le covid, chose importante pour nous qui sommes âgés et donc à risque ».

JPEG - 183.2 ko

Lutter contre l’isolement des personnes âgées

Le second confinement a accru le sentiment de solitude des résident·e·s à qui les proches peuvent plus difficilement rendre visite sans risquer une amende. « Nous respectons un protocole sanitaire drastique pour limiter au maximum les risques de contamination » explique Aïcha Nzuzi Kuzoma, la directrice de la résidence-autonomie du Vert Galant. « Il a fallu arrêter les sorties culturelles et certaines activités comme le karaoké ou l’élection de Miss Arpavie (NDRL : concours de beauté entre résident·e·s), ce que beaucoup ont eu du mal à comprendre ».
Dans cette ambiance angoissante, les seniors peuvent s’adonner à des jeux cognitifs en ligne et sont maintenant passé·e·s à la télévision en replay dans le salon. « Les résidents se sentent valorisés et acceptent plus facilement les restrictions liées à la deuxième vague » confie Oria, auxiliaire de vie de l’établissement. Ces tablettes sont en effet adaptées aux seniors (clavier alphabétique, taille des caractères ajustables...) et pourvues d’une connexion internet d’un an avec assistance.

Pratiquement toutes les résidences autonomie de Seine-Saint-Denis sont maintenant dotées de ces équipements, à l’exception de l’ancien foyer-logement bourgetin Aline-Marlin qui sera livré le 26 novembre par Stéphane Troussel. Le Département, attentif à l’inclusion des aîné·e·s, déploie également des volontaires en Service Civique dans les EHPAD, résidences autonomie et CCAS du territoire pour soutenir les équipes et mettre plus de gaieté dans le quotidien des seniors.

* Une résidence autonomie est un établissement d’hébergement pour personnes âgées autonomes qui propose un ensemble de services : animations, restauration, ménage, accueil de soins médicaux...

Crédit-photo : Franck Rondot et Carine Arassus

à lire aussi
Santé & Prévention

A bord du nouveau bus dentaire du Département

Lancé en mars mais vite interrompu par le premier confinement, le nouveau bus bucco-dentaire du Département est reparti sur les routes depuis octobre. Sa mission : aller vers les enfants des écoles maternelles et primaires pour accomplir un travail de dépistage et de premiers soins. Un dispositif complété par des équipes volantes de dentistes qui se rendent également auprès de personnes précaires, handicapées ou âgées.

Lutte contre les violences

Toujours mobilisé·e·s contre les violences

Mardi 24 novembre, les 16es Rencontres Femmes du monde en Seine-Saint-Denis se sont tenues à la MC 93 de Bobigny, mais surtout en ligne. Plus de 500 personnes, en Seine-Saint-Denis, en France et à l’étranger ont écouté les témoignages de l’ensemble des actrices et acteurs du département mobilisé·e·s pour lutter contre les violences faites aux femmes.