Catégories
Seine Saint-Denis
Musique

Calypsociation voit la vie en Rose aux Victoires de la musique

Le groupe de Steelpan a eu l’honneur d’accompagner leur "queen", Calypso Rose lors des Victoires de la musique. Retour sur l’histoire d’amour entre les joueurs de l’association romainvilloise et la musique trinidadienne...

« C’était mortel. Le public nous a demandé un rappel, ce qui n’était jamais arrivé de mémoire de Victoires de la musique », s’exclame Eva. Ce soir de février, la musicienne a accompagné Calypso Rose devant un public déchaîné. Celle qu’on surnomme la « reine du Calypso » chantait et dansait « Leave me alone », l’un des morceaux de l’album « Far from home », produit par Manu Chao. La grande dame de 76 ans a emporté grâce à cet opus la Victoire de la musique dans la catégorie « album de musique du monde ».

JPEG - 72.2 ko

« On est hyper fiers de faire partie de son armée, de servir la Reine », rigole à moitié Eva. Avec Etienne, Thierry, et une dizaine d’autres joueurs de pan, la brune est un pilier de Calypsociation. L’association, dont les locaux se trouvent le long de la RN3, à Romainville, veut promouvoir la culture de Trinidad et Tobago, le pays où le pan est né. Le pan ? Comptant parmi les derniers instruments inventés au 20e siècle, le pan est un bidon d’essence sculpté au marteau. Pas étonnant, quand on sait que le minuscule pays était le roi du pétrole. Ensuite, on fait sonner le cylindre en acier au moyen de coups de baguette. « C’est un instrument acoustique, car on ne peut pas le brancher. Pourtant, les gens sont toujours intrigués qu’un son aussi puissant sorte d’un objet aussi petit », explique Eva.

La jeune passionnée tient à raconter l’histoire Calypsociation : « En 1993, une bande de potes -dont mon père- est partie à Trinidad. Là-bas, ils ont flashé sur le pan, et ils en ont ramené quelques-uns en France. D’abord, ils les utilisaient pendant les carnavals. Puis c’est devenu Calypsociation ». Aujourd’hui, l’association compte 250 adhérents et une centaine de joueurs -dont deux des soeurs d’Eva- qui viennent taper sur les bidons d’acier presque tous les soirs de la semaine. Les « sections » sont organisées par niveau, et les joueurs ont entre 7 et 77 ans. Car le pan a un gros avantage : pour en jouer, pas besoin de maîtriser le solfège. La pratique se transmet à l’oral. La maîtrise du pan est à la portée de tous, pourvu qu’on y travaille un peu.

Au fil des représentations, la bande hétéroclite a attiré l’attention de Kassav, qu’ils ont accompagné au Stade de France, de l’Orchestre symphonique de Cologne... et de Calypso Rose. « Mathieu, l’un des arrangeurs de l’association, avait accompagné la chanteuse lors d’une tournée en Australie en 2012. A son retour, on a enregistré un album, « Calypso Steel band plays Calypso Rose ». Cela l’a beaucoup touchée, et, désormais, lorsqu’elle passe en France, elle nous appelle pour qu’on l’accompagne. On a fait les Victoires de la musique, mais aussi l’émission Alcaline », explique fièrement Eva, qui espère secrètement être du spectacle qu’elle donnera à l’Olympia le 12 mai prochain.

L’association l’avait également invitée à l’occasion d’une de ses mythiques « panyard party ». La prochaine aura lieu le 18 mars, au 62 rue de Metz à Romainville, et tout le monde est invité !

Pour participer à une initiation, contactez info@calypsociation.com

Découvrez la prestation de Calypsociation sur le morceau Leave me alone qui débute à 2 minutes 36 de la vidéo.

Légende photo logo : www.calypsociation.com

à lire aussi
In Seine-Saint-Denis Saint-Ouen

Anne Nguyen, une chorégraphe classe break

Passée par les arts martiaux avant de venir au break, cette chorégraphe s’attache dans son travail à révéler une facette plus artistique du hip-hop. Son spectacle "Kata", pour 8 breakeurs, a lieu du 16 au 19 janvier à l’Espace 1789 de Saint-Ouen où elle est en résidence de création. PORTRAIT.

Livres Pantin

Faïza Guène, black, blanc, blues

Pantinoise pur jus, cette romancière n’a pas perdu la verve qui caractérisait ses premiers écrits. Dans Millenium Blues, son nouveau roman, la jeune femme de 32 ans dresse le PORTRAIT d’une génération inquiète et tiraillée. Mais pas dénuée d’humour.

In Seine-Saint-Denis

Claire Diao, passeuse de cinéma

A seulement 32 ans, cette jeune Franco-burkinabè a déjà plusieurs casquettes : critique ciné, distributrice de films. Elle est également ambassadrice du In Seine-Saint-Denis, un territoire où la jeune femme s’est établie en 2013. PORTRAIT.

Danse Gournay-sur-Marne

A Gournay, la danse, c’est tout pour elles

Lundi 11 décembre, l’humoriste et réalisatrice belge Nawell Madani a rendu visite aux danseuses de l’Académie de Gournay dont plusieurs apparaissent dans son premier long-métrage « C’est tout pour moi », actuellement en salles. Un moment émouvant pour ces jeunes filles dont beaucoup se rêvent en danseuses professionnelles. REPORTAGE.

Services, aides
& démarches

24 actions pour les Jeux 2024

Un plan départemental d'accompagnement de la candidature aux jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 a été adopté en séance du Conseil départemental le 22 juin 2016. Ce plan se décline en sept grands thèmes qui regroupent 24 actions.

Accessibilité des équipements culturels

Un guide valorisant la diversité de l'offre culturelle en Seine-Saint-Denis et favorisant l'accès et la participation des personnes handicapées à la vie culturelle et sociale.