Catégories
Seine Saint-Denis
Basket En direct de Rio

Bintou Marizy-Diémé raconte « sa poule de la mort… »

Avec l’équipe de basket du Sénégal, après avoir été embarquée dans la poule « B » la plus relevée de Rio, la Lionne de Dugny (32 ans) reste positive « pour en retenir un max de bonus ! ».

Seule équipe africaine qualifiée pour le tournoi olympique féminin, le Sénégal savait sa chance d’être à Rio. Mais, ses Lionnes savaient, aussi, leur malchance de voir le sort les jeter dans la fosse des Etats-Unis, du Canada, de la Chine ou encore de la Serbie : « D’entrée, nous n’avons absolument pas baissé les bras. D’entrée, nous avons rêvé de gagner une rencontre. Mais face à ces équipes, nous avons atterri sur une autre planète avec un basket d’une autre dimension rebondissant sur une culture loin d’être la nôtre (*) », commente Bintou Marizy-Diémé, évoluant en première division française avec Tarbes.

A chacune de leurs cinq rencontres, la meneuse et ses Lionnes se sont appliquées « à limiter la casse, à essayer de gagner tel ou tel quart temps. Pour cela, il fallait éviter de regarder jouer nos adversaires, ce qui arrive quand il y a une telle différence de niveau. Mais, l’essentiel a été de prendre du plaisir… ».

Habitante à la caserne de Dugny avec son époux gendarme, cette Franco-Sénégalaise rebondit « sur ce plaisir indispensable pour que cette expérience soit bénéfique. D’abord, pour nous, les joueuses. Ensuite, pour les Africaines nous regardant devant leur télévision, pour leurs donner envie de jouer au basket…et, et, pour les plus jeunes, de les faire rêver de Jeux Olympiques. Malgré cette poule de la mort, nous n’avons jamais oublié être, avant tout, un exemple pour l’Afrique et pour notre sport (…).

Et, au village olympique, nous avons eu la chance d’échanger avec d’autres athlètes nous montrant, aussi, l’exemple comme le judoka Teddy Riner, très humble, simple et gentil (…). Maintenant, au-delà de Rio, joueuses et staff, nous avons, quelque part, le devoir de transmettre à notre pays, à partager avec notre continent, tout ce que nous avons vécu, finalement un max de bonus ! ». Histoire de porter, la flamme…

De notre correspondante spéciale à Rio, Sophie Greuil

(*)Leurs résultats : Etats-Unis – Sénégal : 121 à 56 ; Chine – Sénégal : 101 à 64 ; Canada – Sénégal : 68 à 58 ; Espagne – Sénégal : 97 à 43 ; Serbie – Sénégal : 95 à 88.

à lire aussi
Actions pour les Jeux

JO 2024, le jour d’après

Vendredi matin, la délégation française est rentrée de Lima avec les Jeux 2024 en poche. Parmi eux, les représentants de la Seine-Saint-Denis avaient une mine particulièrement radieuse : Stéphane Troussel, Sarah Ourahmoune, Gwladys Epangue, Koumba Larroque ou encore Nantenin Keita.

JOP 2024

Lima-Le Raincy allers et retours

EN DIRECT DE LIMA. Il y a treize ans, Tito Chumpitazi arrivait en France pour travailler. Au Raincy, il a rencontré Clio, une Française. Il y est resté dix ans, a fondé une famille puis, tout le monde est reparti au Pérou. Aujourd’hui, la victoire de Paris 2024 lui donne envie de revenir…

Services, aides
& démarches

24 actions pour les Jeux 2024

Un plan départemental d'accompagnement de la candidature aux jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 a été adopté en séance du Conseil départemental le 22 juin 2016. Ce plan se décline en sept grands thèmes qui regroupent 24 actions.

Accessibilité des équipements culturels

Un guide valorisant la diversité de l'offre culturelle en Seine-Saint-Denis et favorisant l'accès et la participation des personnes handicapées à la vie culturelle et sociale.