Déconfinement à partir du 11 mai : Le Département de la Seine-Saint-Denis reprend au fur et à mesure son activité et applique des dispositions sanitaires pour protéger la population et ses agent.e.s, tout en assurant la continuité du service public.
> Vous pouvez nous téléphoner au 01 43 93 93 93 ou utiliser notre formulaire de contact
Catégories
Vie du site
Déconfinement

Message vidéo de Stéphane Troussel, Président de la Seine-Saint-Denis

Alors que la Seine-Saint-Denis entamait sa phase de déconfinement le 11 mai, le président du Département a souhaité adresser un message aux habitants. Il y revient sur la crise sanitaire, renforcée par des inégalités sociales identifiées depuis longtemps, les solidarités déployées et enjoint l’Etat à un grand plan pour la Seine-Saint-Denis.

Coronavirus

Masques « grand public » : l’après-11 mai

Le Département de la Seine-Saint-Denis a passé la semaine dernière, dans un climat de forte tension sur les approvisionnements en masques, un marché qui lui garantit de pouvoir acheter 1 million de masques « grand public » en tissu lavables 50 fois, aux normes de l’AFNOR.

Services, aides
& démarches
Coronavirus

Masques « grand public » : l’après-11 mai

Le Département de la Seine-Saint-Denis a passé la semaine dernière, dans un climat de forte tension sur les approvisionnements en masques, un marché qui lui garantit de pouvoir acheter 1 million de masques « grand public » en tissu lavables 50 fois, aux normes de l’AFNOR.

Coronavirus

Stéphane Troussel : "J’espère un électrochoc pour lutter plus fort contre les inégalités"

Après un mois de confinement, le président de la Seine-Saint-Denis revient sur les différentes annonces du gouvernement de ces derniers jours. Stéphane Troussel, qui avait appelé de ses vœux des mesures d’urgence pour les familles les plus vulnérables, juge que les mesures du gouvernement sont un premier pas mais qu’elles sont trop faibles et les personnes concernées trop limitées. Le Département annonce de son côté une aide de 60 euros aux collégien.ne.s les plus modestes.

Les inconfinables

Belkacem, éboueur : « Je pars au travail la boule au ventre »

Il est éboueur, elle est pharmacienne, lui magasinier, elle infirmière. Tou·te·s opèrent en Seine-Saint-Denis. Et tou·te·s, malgré les mesures de confinement prises contre la pandémie de coronavirus, se rendent chaque jour sur leur lieu de travail pour maintenir le fonctionnement du pays. Pour Le Mag de Seine-Saint-Denis, ils racontent leur quotidien d’"inconfinables".

Les inconfinables

Cécile Cotelle, infirmière : « Chaque sortie de patient est une victoire »

Elle est pharmacienne, lui magasinier, il est chauffeur routier, elle infirmière. Tou·te·s opèrent en Seine-Saint-Denis. Et tou·te·s, malgré les mesures de confinement prises contre la pandémie de coronavirus, se rendent chaque jour sur leur lieu de travail pour maintenir le fonctionnement du pays. Pour Le Mag de Seine-Saint-Denis, ils racontent leur quotidien d’"inconfinables".

Les inconfinables

Kévin, magasinier : « Travailler m’empêche de tourner comme un lion en cage »

Elle est pharmacienne, lui magasinier, il est chauffeur routier, elle infirmière. Tou·te·s opèrent en Seine-Saint-Denis. Et tou·te·s, malgré les mesures de confinement prises contre la pandémie de coronavirus, se rendent chaque jour sur leur lieu de travail pour maintenir le fonctionnement du pays. Pour Le Mag de Seine-Saint-Denis, ils·elles racontent leur quotidien d’"inconfinables".