Catégories

Ludwig von Beethoven, "Symphonie n° 6" en fa majeur, Op.68 "Pastorale" (1808) 1 - Allegro ma non troppo « impressions agréables en arrivant à la campagne » 2 – Andante molto mosso « scène au ruisseau » 3 – Allegro « réunion joyeuse de paysans » 4 – Allegro « l’orage » 5 – Allegretto « chant pastoral – sentiments de reconnaissance après l’orage ».
Carl Maria von Weber, "Concertino" en mi bémol majeur, Op.26
Johannes Brahms "Nänie" pour chœurs et orchestre, Op. 82

Le XIXe siècle est celui du règne de la musique symphonique en Allemagne. De Schubert à Wagner et même au-delà, le siècle est jalonné de chefs d’oeuvres que nous aimons toujours écouter. En un concert, nous allons en découvrir quelques-uns parmi les plus remarquables.
Si Franz Josef Haydn fut le père des compositeurs classiques, Ludwig van Beethoven (1770-1827) est la référence pour les compositeurs de l’époque romantique. La 5ème Symphonie et l’Hymne à la Joie de la 9ème sont des incontournables connus de tous, mais la 6ème Symphonie, Pastorale, occupe une place particulière dans le coeur de tous, public averti ou auditeur qui l’écoute pour la première fois.
C’est aussi une oeuvre charnière qui s’éloigne de la symphonie descriptive de l’époque classique, fondatrice d’une nouvelle musique à programme intérieur, caractéristique de l’esprit romantique, voire à l’origine de l’impressionnisme musical.
Carl Maria von Weber (1786-1826) est, avec Franz Schubert, une des étoiles filantes qui ont traversé le XIXe siècle et y ont laissé une trace marquante. Connu pour ses opéras Obéron, le Freischütz et Euryanthe, il est également l’auteur de pièces virtuoses pour clarinette et orchestre. Le Concertino en Mi bémol majeur, Op.26 de 1811, lui valut la commande par le roi de Bavière de deux concertos pour cet instrument. Virtuosité et charme les caractérisent.
Johannes Brahms (1833-1897) est né sept ans après la mort de Weber, son oeuvre le place à l’apogée du mouvement romantique. Ecrite en 1881, hommage du compositeur à un ami disparu, Nänie, sur un texte du poète et écrivain Friedrich Schiller, est une déploration funèbre sur l’inéluctabilité de la mort qui commence par ces mots « Même la beauté doit mourir… ». La résonance spirituelle d’un ouvrage, qui est lui-même déjà un chant, évite toute effusion extérieure exagérée.

Durée 1H30 (avec entracte)

- Quand : samedi 7 Janvier à 20h30, dimanche 8 Janvier à 11h et 16h
-  : Théâtre des Bergeries, 5 rue Jean-Jaures 93130 Noisy-le-sec
- Tél : 01.41.83.15.20
- www.letheatredesbergeries.fr

mars 2017
Rosny-sous-Bois

Drogues, parlons-en

Après l’exposition « Face to Face. Comment rester connecté-e avec toi-même ? » lauréate du Prix Prévention de la Délinquance 2015 « Cybercriminalité et prévention dans l’espace numérique » coorganisé par le Comité Interministériel de Prévention de la Délinquance (CIPD) et le Forum Français pour la Sécurité (...)

Musique

Banlieues Bleues 2017

Au programme, 42 groupes (dont 12 créations et 7 inédits en France) , et 28 nationalités représentées pour le prestigieux et reconnu à l’international, 34ème Festival Banlieues Bleues, qui se déroulera du 3 au 31 mars !

Aubervilliers

Le silence est d’or

Œuvres de Virginie Descamps, d’Irina Rotaru et de Gabrielle Wambaugh
Exposition

Saint-Denis

Trois

Précédé de un et deux

Saint-Denis

TROIS

Texte et mise en scène Mani Soleymanlou avec la collaboration des interprètes

Saint-Denis

La peau vive

En réponse à l’invitation de Chapelle Vidéo, programme d’art vidéo du Département de Seine-Saint-Denis, Frédéric Nauczyciel investit la chapelle du musée d’Art et d’Histoire de Saint-Denis et présente son installation La Peau vive.

Aubervilliers

The Fantasy Orchestra

CONCERT / FANFARE PSYCHÉDÉLIQUE POUR PETITS ET GRANDS

avril 2017
Les Lilas

La Montagne des devenirs

D’une volonté commune de travailler une approche différente du cinéma, Khiasma, le cinéma du Garde-Chasse et le cinéma le Trianon (Romainville) créent en 2015 « La montagne des devenirs ». Ce projet a pour objectif de favoriser, autour de la découverte et de la création de films, les échanges entre (...)

Saint-Denis

La peau vive

En réponse à l’invitation de Chapelle Vidéo, programme d’art vidéo du Département de Seine-Saint-Denis, Frédéric Nauczyciel investit la chapelle du musée d’Art et d’Histoire de Saint-Denis et présente son installation La Peau vive.

Saint-Denis

UNE MOUETTE

D’après La mouette d’Anton Tchekhov / Adaptation et mise en scène : Isabelle Lafon

Aubervilliers

Le silence est d’or

Œuvres de Virginie Descamps, d’Irina Rotaru et de Gabrielle Wambaugh
Exposition

Saint-Denis

Une mouette

D’après Anton Tchekhov

Noisy-le-Sec

Le Faiseur

Honoré de Balzac
Robin Renucci

Saint-Denis

Blanche neige

ou la chute du mur de Berlin

mai 2017
Les Lilas

La Montagne des devenirs

D’une volonté commune de travailler une approche différente du cinéma, Khiasma, le cinéma du Garde-Chasse et le cinéma le Trianon (Romainville) créent en 2015 « La montagne des devenirs ». Ce projet a pour objectif de favoriser, autour de la découverte et de la création de films, les échanges entre (...)

Saint-Denis

UNE MOUETTE

D’après La mouette d’Anton Tchekhov / Adaptation et mise en scène : Isabelle Lafon

Saint-Denis

Une mouette

D’après Anton Tchekhov

Saint-Denis

La peau vive

En réponse à l’invitation de Chapelle Vidéo, programme d’art vidéo du Département de Seine-Saint-Denis, Frédéric Nauczyciel investit la chapelle du musée d’Art et d’Histoire de Saint-Denis et présente son installation La Peau vive.

Saint-Denis

Dark Circus

D’après une histoire originale de Pef

Noisy-le-Sec

Tantz !

Sirba Octet